mercredi 31 octobre 2012

Crise Grecque: la Police se Lâche Contre les Journalistes

Alors que l’extrême droite fascisante progresse en Grèce à la faveur de la crise, les exactions policières contre les reporters lors de manifestation se poursuivent. Aux Assises du Journalisme, nous avons rencontré un photographe qui a failli y passer. Marios Lolos a eu le crâne enfoncé par un violent coup sur la tête. D’autres journalistes sont handicapés à vie.
Malgré un rapport de Reporter Sans Frontière datant de 2011 et réactualisé en mars dernier, personne ne parlent des agressions des journalistes grecques par les forces de police, et par une partie extrémiste de la population. Le plus grave c’est que les autorités grecques feignent d’ignorer le problème et que les policiers agissent en toute impunité. Nous pensons à LaTéléLibre que quand la liberté de la presse est à ce point combattue et méprisée par les politiques, le terreau se confirme pour les extrêmes, les vrais.
Merci à Angélique Kourounis, correspondante de plusieurs médias francophones à Athènes, pour son aide et son témoignage.
John Paul Lepers
Image: Vincent Massot
Montage: Thibault Pomares, avec finitions par Larry Waxman.
Photo de Une: © Grigoris  Chrisochoidis
Musique: Thibault Pomares


Liens

L'involution silencieuse

Publié par Marc Lafontan | Rubrique :

De petite lâcheté perso en grande lâcheté sociale, de pression intérieure en cocotte minute nationale, de peur conditionnée en peur idéologique, de mensonge intérieur en mensonge conditionné, de faillite manipulée en crash de civilisation, quel est le point où une société réalise qu'elle est en train d'involuer, et qu'elle se lève en disant "Assez de toute cette merde" ?



Lorsqu'ils ont décidé que je payerai plus d'impôts qu'une personne qui gagne 80 fois mon salaire, je n'ai rien dit, je ne suis pas un économiste.

Lorsqu'ils ont pris de plus en plus de mesures qui rendent ma vie de plus en plus dure, je n'ai rien dit, ils sont si forts et moi si faible.

Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait être plus productif pour moins de salaire et bosser plus longtemps dans ma vie pour une retraite qui n'existerait plus , je n'ai rien dit, je travaillais à deux emplois pour essayer de survivre.

Lorsqu'est venu le temps de s'informer pour faire les bons choix pour voter , je n'ai rien lu parce que l'abstention me permet de ne pas faire de choix .

Lorsqu'ils ont décidé de couper l'info sur l'actualité internationale à la TV pour du People,  je n'ai rien dit, j'aime le foot et les seins nus.

Lorsqu'ils ont bombardé la Corée, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, El Salvador et le Nicaragua, je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.


Lorsqu'ils ont bombardé la Chine, le Guatemala, l'Indonésie, Cuba et le Congo, je n'ai rien dit, je n'étais pas au courant.


Lorsqu'ils ont bombardé le Liban et la Grenade, je n'ai rien dit, je ne comprends rien à la politique internationale.


Lorsqu'ils ont bombardé le Panama, je n'ai rien dit, je ne suis pas un trafiquant de drogue.


Lorsqu'ils ont bombardé l'Irak, l'Afghanistan, le Pakistan, la Somalie et le Yémen, je n'ai rien dit, je ne suis  pas un terroriste.


Lorsqu'ils ont bombardé la Yougoslavie, la Libye et la Côte d'ivoire pour des raisons « humanitaires » je n'ai rien dit, cela avait l'air d'être une bonne raison.


Lorsqu'ils ont décidé que les graines OGM devaient doubler les récoltes et qu'on devait en semer partout, je n'ai rien dit, c'est sûrement pour le bien de tous.


Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait étendre plus d'engrais, plus de pesticide sur les fourrages et donner plus d'antibiotiques et de faine animale au bêtail, je n'ai rien dit, je ne suis pas paysan.


Lorsqu'ils ont dit d'arrêter de faire pousser des jardins et des herbes médicinales je n'ai rien dit, j'habite en ville et j'achéte ma bouffe au supermarché.


Lorsqu'ils ont dit que toutes les maladies qu'on attrape viennent de notre génétique et non des additifs et autres saloperies qu'ils ajoutent dans notre nourriture, je n'ai rien dit, je ne suis pas nutritioniste.


Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait prendre des médicaments de plus en plus forts pour combattre des maladies de plus en plus infectieuses, je n'ai rien dit, je ne suis pas pharmacien.


Lorsqu'ils ont décidé de nous vacciner massivement pour une épidémie inexistante de grippe je n'ai rien dit, je ne suis pas médecin.


Lorsqu'ils ont annoncé que fumer peut nuire aux spermatozoïdes, je n'ai rien dit, à 6 euros le paquet, j'avais déjà mal aux couilles.


Lorsqu'ils ont décidé de faire l'Europe malgré un référendum populaire qui disait massivement non, je n'ai rien dit, je ne suis pas un juriste.


Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait se serrer encore la ceinture pour repayer des trous financiers crées par des banques qui ont joué de l'argent qui n'était pas eux à la loterie de la Bourse mondiale, je n'ai rien dit, je ne suis pas comptable.


Lorsqu'ils ont décidé de nous ficher dans des dizaines de banques de données , je n'ai rien dit, je n'ai rien à me reprocher.


Quand ils ont annoncé que le Taser était sans danger, je n'ai rien dit, je me suis dit que le courant passerait mieux entre la jeunesse et les forces de l'ordre.


Lorsqu'ils ont dit qu'il fallait contrôler encore plus internet, je n'ai rien dit, je ne suis pas un hacker.


Lorsqu'ils ont décidé de faire des rafles en pleine rue pour vérifier des papiers d'identité, je n'ai rien dit, je suis d'ici.


Lorsqu'ils ont dit que c'était notre faute si il y avait un réchauffement climatique mondial je n'ai rien dit, je ne suis pas un scientifique.


Lorsqu'ils ont dit que les radiations des tests d'explosion nucléaires et les incidents nucléaires civils  n'occasionnaient aucune retombée radioactive sur  notre pays je n'ai rien dit, je ne suis pas météorologiste.


Lorsqu'ils ont pollué tous les océans avec leur pêtrole, leur Corexit, leur radioactivité, leur plastique , leurs poubelles, et empoisonné toute la chaîne alimentaire des poissons je n'ai rien dit, je ne suis pas océanographe.


Lorsqu'ils ont dit qu'il n'y avait aucun danger à se coller un téléphone mobile à l'oreille et à baigner dans une soupe d'ondes émises par des milliers d'antenne, je n'ai rien dit, je trouvais ça trippant de pouvoir parler à quelqu'un tout le temps.


Et je suis mort...  sans choix, sans passion, sans engagement, sans vie, sautant d'émotions à émotions, de conditionnement en conditionnement  sans réaliser qui les manipulent, bref moment de poussière qui aura soufflé le temps d'une incarnation.


Mais mes enfants, eux, avaient peut être quelque chose à dire ?



Marc Lafontan

Le moteur de la Cocréation dans votre Aura & Conséquences

Aura_5Maintenant que vous avez pris connaissance du moteur de la Cocréation dans l’article précédent, il serait intéressant de le visualiser dans l’espace, et plus précisément dans votre aura. Une fois cela fait, nous verrons en quoi les multiples expressions populaires disent justes concernant la direction des énergies, c’est-à-dire d’où ça part et où ça arrive.
Par la même occasion, on en profitera pour prendre conscience qu’absolument tout ce que nous émettons nous reviendra tôt ou tard (c’est obligatoire), et comment le message d’origine se trouve automatiquement amplifié. Vous serez alors surpris de découvrir que votre état de victime est directement proportionnel à votre état de bourreau.
Alors, si vous avez reçu des coups durs dans votre vie, sachez que c’est vous-même qui en êtes à l’origine d’abord, et qu’ensuite c’est l’utilisation inconsciente de votre propre pouvoir de cocréation qui en a donné le punch. Dit autrement, inutile d’accabler la Vie de vos malheurs, puisqu’en fait c’est vous-même qui en êtes à l’origine.
Et puis, si vous n’êtes pas d’accord, allez demander à votre âme c’est quoi votre contrat de vie, et vous verrez que les épreuves que vous avez endurées sont exactement celles dont vous aviez besoin, puisque c’est justement l’objectif que vous êtes venus expérimenter dans cette incarnation.
Je dis cela, car beaucoup de gens ne peuvent concevoir que tout est parfait en ce monde. Ils ne peuvent l’admettre, car ils ne voient que des choses qu’ils refusent intérieurement. C’est parfaitement normal d’avoir cette réaction, puisque c’est une réaction de dualité. En effet, ce n’est que lorsque l’on prend conscience qu’aucun plateau de la balance n’est préférable à l’autre que l’on peut se poser au centre et regarder combien il est impossible d’être en équilibre dès que vous êtes dans l’un des plateaux.
La meilleure façon d’arrêter un match de foot, c’est de mettre la balle au centre et de la laisser en l’état. C’est alors que les joueurs, blasés d’attendre, rentrent tous un par un au vestiaire et vont se rhabiller… C’est ainsi que le mental-égo (l’entraineur à la solde des bookmakers) se voit mis au chômage technique, voire carrément à la retraite anticipée.
En revenant au sujet principal, découvrez dans la vidéo pourquoi on utilise les expressions suivantes : “En avoir plein le dos”, “en avoir plein le derrière”, “avoir des problèmes intestinaux”, “être boulimique”, “faire de la compensation”, “avoir reçu un coup de poignard en plein cœur” avec son homologue en plein dos. Découvrez aussi pourquoi vos maux de crâne où la nuque raide. Bref, je ne vais pas tout écrire, car d’autres articles m’attendent…
chakra_32  
 La suite ici: http://5d6d.fr/le-moteur-de-la-cocreation-dans-votre-aura-consequences/#more-1067

Le bois de Sherwood des Landes

"Et dire que l'on pensait que robin des bois et le shérif de Nothingam, c'était du passé!
Rien n'a changé, c'est toujours le pouvoir par la force au nom d'une caste de privilégiés" 

Notre-Dame-des-Landes: les opposants à l'aéroport poursuivis dans les arbres





Les forces de l'ordre poursuivaient mercredi matin leur opération d'évacuation des opposants à l'aéroport en projet à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), en grimpant dans les arbres pour les déloger et démonter leurs cabanes, a constaté un photographe de l'AFP.
Un gendarme a été blessé, en chutant au sol lors du démontage d'une première cabane située à environ 6 mètres de haut, selon la même source.
A l'aide d'échelles de corde, des gendarmes mobiles sont montés vers 9H30 dans des arbres de la forêt de Rohanne - au coeur du site réservé au futur aéroport - pour tenter de déloger une cinquantaine d'opposants réfugiés dans une dizaine de cabanes au total, construites sur les branches.
Un tir de gomme-cogne a par ailleurs été effectué par les forces de l'ordre. Les manifestants criaient "gendarmes assassins", "vous êtes dangereux". Certains, réfugiés dans une deuxième cabane, tiraient des projectiles, dont des morceaux de bois, sur les forces de l'ordre qui tentaient de les déloger.
Selon un porte-parole de l'Association des opposants au projet (Acipa), Julien Durand, la forêt de Rohanne, située sur l'emplacement du futur aéroport, sera détruite au printemps 2013.
Il a également indiqué que l'opération d'évacuation des forces de l'ordre sur le site dit du Sabot, l'un des hauts lieux de rassemblement des opposants à cet aéroport - situé à 30 kilomètres de Nantes et dont l'ouverture est prévue en 2017 - avait été "suspendue pour vice de procédure". Le site reste néanmoins encerclé par les forces de l'ordre, selon lui.
En milieu de matinée, la préfecture n'avait pas communiqué sur ces informations.
"Nous lançons un appel à créer partout en France des comités de soutien" à la lutte contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, a également affirmé Julien Durand, qui demande "l'arrêt immédiat du projet au président de la République François Hollande".
Mardi, de vifs affrontements ont opposé forces de l'ordre et opposants à ce projet d'aéroport porté de longue date par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes.
© 2012 AFP
 "Le gouvernement a dépassé les limites. On est en droit de s'interroger sur la poursuite de notre soutien à un gouvernement qui utilise la force comme ses prédécesseurs pour imposer un projet dont ne veulent pas les habitants"  NOEL MAMERE (EELV)
Les 9 blessés de mardi réveillent DUFLOT qui juge que la méthode n'est pas la bonne...

"La volonté de l'Etat et d'Ayrault, c'est de jouer les gros bras sur un projet qui ne se justifie pas. C'est antidémocratique",  René Louail, conseiller régional EELV de Bretagne, présent mardi à Notre-Dame-des-Landes.
 

Entretien avec Etienne Chouard : le pouvoir antisocial de l'argent


Vu sur: http://www.agoravox.fr/

L’injustice hollandaise : Quand des pédophiles gouvernent une nation

Et on doit s’étonner? Il n’y a qu’à regarder en France, pays dans lequel certains noms bien connus ressortent, que cela soit des noms de ministres ou de députés européens et qui ont été rattachés à un moment ou à un autre à des scandales pédophiles…



Joris Demmink, l’actuel ministre hollandais de la Justice, est accusé de pédophilie envers des jeunes garçons, à la fois aux Pays-Bas et en dehors. En 1998, une enquête (l’affaire du Rolodex) menée dans un bordel d’Amsterdam a découvert que des politiciens et des membres de la justice s’étaient engagés dans des activités pédophiles. Demmink fut spécialement identifié comme l’un d’entre eux.
Via sott.net

De nouvelles coupes sociales entrainent l’effondrement du système de santé en Grèce

Tous des criminels! Cette union européenne, ces financiers, cette troïka, après la mise à mort économique de la Grèce, la mise à mort de la population se confirme, doucement mais surement! Quelle tristesse de voir l’évolution au fil des mois, le pays trahi par la plus grande banque américaine qu’est la Goldman Sachs infiltrée jusque dans le gouvernement, la démocratie, symbole grec par excellence, piétinée et méprisée, la population abandonnée, affamée et maintenant pratiquement sans aucun soins… Le pire, c’est que le même scénario est actuellement reproduit dans d’autres pays dans l’indifférence générale…

Chaque détail nouvellement rendu public du cinquième plan d’austérité pour la Grèce montre que l’Union européenne est disposée à recourir aux plus brutales mesures pour garantir les profits des spéculateurs. L’une des victimes les plus durement touchées par le plan d’austérité dicté par l’UE et le FMI est le secteur grec de la santé. Au cœur de l’Europe, une grande partie de la population est privée de toute forme de soins de santé.
Mercredi, 24 octobre, un certain nombre d’articles de presse ont rapporté que le gouvernement grec s’était mis d’accord avec des représentants du FMI et de l’UE sur un nouveau plan d’austérité. La décision finale sera prise dimanche. Selon ces rapports, le plan prévoit des réductions supplémentaires des salaires et des retraites ainsi que des licenciements de masse mais aussi davantage de coupes dans le système de santé. Des économies de l’ordre de 2 milliards d’euros sur le système de santé sont d’ores et déjà décidées. Une partie de cette somme doit être réalisée par le licenciement de 10 pour cent des médecins et autre personnel dans les hôpitaux publics. (Lire la suite sur les moutons enragés)

mardi 30 octobre 2012

L'expérience de philadelphie

 L'expérience de Philadelphie [Philadelphia Experiment] (alias projet Arc-en-ciel [project Rainbow]) a eu lieu le 12 Août 1943, à bord du bateau de guerre de la Marine de l'armée américaine, le U.S.S. Eldridge. L'Eldridge et son équipage ont été choisis pour cette expérience à cause de leur disponibilité. En effet, des navires de guerre étaient difficiles à obtenir en cette période de guerre, et l'Eldridge était supposé être encore en cale sèche (il ne devait être officiellement mis à flot qu'en Janvier 1944). L'Eldridge avait été achevé avant la date prévue, et par cela, rendu disponible.
Le but le plus communément connu de l'Expérience de Philadelphie était de rendre possible l'invisibilité radar. Pour permettre ceci, un équipement spécial était installé sur l'Eldridge alors qu'il était à quai dans le port de Philadelphie. Cet équipement était conçu et développé pour générer de très puissants champs électromagnétiques contre-rotatifs.
La théorie sous-jacente à la génération et les calculs de ces champs était basée sur les équations du champ unitaire d'Einstein, qui reliaient la gravité, le magnétisme, et l'électromagnétisme dans une même théorie. Le responsable technique initial de l'opération était Nikola Tesla. Tesla était largement connu pour ses bobines de forme de conception très spéciale qui permettaient de produire d'extrêmement hautes tensions et de très grandes puissances.
Tesla a été remplacé sur ce projet par John Von Neumann, quelque part vers mi-1943. Tesla a commencé à avoir des doutes sur les considérations à propos du facteur humain impliqué que pouvaient avoir les financiers de l'opération. Tesla, incapable d'avoir plus longtemps confiance en les sponsors de l'expérience, s'est retiré de lui-même du projet et s'est isolé dans son appartement de New York. Il y est mort dans des conditions très soupçonneuses, en Décembre 1943.
Von Neumann a été impliqué dans l'expérience plus tôt, assistant l'opération avec les mathématiques et les calculs (il était officiellement engagé pour la création du premier ordinateur nécessaire aux calculs sur la bombe atomique, dans le projet Manhattan). Il assurait le rôle de chef de l'opération avec grande aise. L'expérience, qui eut lieu le 12 Août 1943 était un succès partiel. L'Eldridge disparut pendant approximativement 15 minutes. La localisation exacte de l'Eldridge à l'époque de l'expérience diffère selon les divers témoignages. certains disent qu'il était toujours dans le port, d'autres qu'il s'était rendu en mer.

Un succès partiel signifie que, bien que l'Eldridge disparut, lorsqu'il revint, son équipage avait souffert d'importants effets physiques et mentaux. Les corps de certains des hommes d'équipage faisaient partie des surfaces métalliques et des ponts. Ceux qui n'avaient pas été soumis à cette fusion étaient mentalement instables. La plupart des témoignages de l'expérience décrivent d'importants et graves effets secondaires que les membres de l'équipage survivants ont expérimenté durant le reste de leur vie. Sans avertissement, ils se mettaient à crier et commençaient à devenir invisibles par intermittence ou bien disparaissaient purement et simplement. Certains réapparaissaient tandis que d'autres non.
[Ces histoires de disparition intermittente ont été rapportées par plusieurs personnes. Durant un interview radiodiffusé, un ancien vétéran de la marine US de Philadelphie affirmait que ces histoires avaient été racontées dans une feuille de presse interne à la marine]
Ce phénomène de disparition intermittente a été attribué à un désalignement de la référence temporelle de leur corps. L'équipage glissait continuellement entre notre dimension et l'endroit où l'Eldridge avait été lors de son voyage. En fait, l'Eldridge n'avait pas vraiment réussi l'invisibilité radar; mais il avait voyagé à travers le temps et la dimension. L'application pratique de la théorie du champ unitaire d'Einstein avait brisé les portes qui séparaient le temps, l'espace et la dimension.




Lieux étranges: Le château de Houska

République Tchèque 

 C'est sans aucun doute l'un des lieux les plus énigmatiques d'Europe.

Le château de Houska est de style gothique; il est situé à 50 km au nord de Prague, la capitale de la superbe et fantastique République tchèque,
Sur une colline boisée, perchée sur le bord d'une falaise de calcaire, le château de Houska a acquis depuis des siècles une notoriété certaine.
Moult questions se posent à son sujet, sans réponses convaincantes : pourquoi les locaux ont toujours évité le château et ses environs ? Pourquoi y a-t-il un si grand nombre d'oiseaux morts ? Pourquoi a-t-on construit ce château sur un site historiquement couvert de bois impénétrables, sans frontières à proximité, sans routes commerciales ? même pas propices à la chasse ??
Pourquoi le Château de Houska a-t-il été occupé par les SS et l'occulte influence nazie pendant la Seconde Guerre mondiale alors que son emplacement était absolument sans valeur stratégique ?
Magnifique château gothique
C'est sans aucun doute l'un des châteaux les mieux conservés de l'époque. Mais ce sont ses caractéristiques qui font que ce château sort vraiment de l'ordinaire.
Un endroit mystérieux, un château caché, entouré de montagnes et de forêts, construit selon les canons de l'architecture gothique, entre 1253 et 1278 sous le règne d'Ottokar II de Bohême.
Le château de Houska a été construit au-dessus d' un puits que l'on dit sans fond... et qui serait également l'une des portes principales de l'enfer.
De nombreux chercheurs ont effectivement essayé de trouver le fond de ce puits, en vain !
Un des spécificités du château de Houska réside dans sa structure : la plupart de ses défenses n'ont pas été tournées vers l'extérieur, mais ont été construites vers l'intérieur !
Le château n'aurait donc pas été construit pour garder un ennemi extérieur, mais plutôt pour se préserver de quelque chose à l'intérieur...
Les murs qui entourent la chapelle sont couverts de peinture de dragons et sont toujours suintants, chauds,lugubres : il y a eu d'ailleurs des témoignages relatifs à des phénomènes démoniaques au sein même de la chapelle, des cris et des gémissements venant de l'abîme ont, par exemple, été perçus, ce qui explique pourquoi ce château est considéré comme étant une... porte vers l'enfer.
Vers l'enfer ! ?

Les légendes entourant le site du Château de Houska sont plus vieilles que le château lui-même.
Il y a des preuves archéologiques d'habitation celtique dans ce domaine datant de l'antiquité: des tribus slaves s'y seraient installées très tôt.
Et les légendes ont émergé très rapidement, en particulier l'histoire d'une fissure étrange dans le haut de la falaise de calcaire, un trou dans le sol incroyablement profond, que les villageois ont rapidement appelé " trou de l'enfer", d'où d'étranges créatures, mi-animal et mi-homme, sortiraient...
Quand le château a été construit, la fissure dans la roche calcaire a été recouverte de plaques de pierre épaisses et la chapelle du château aurait été construite au-dessus de celui-ci afin de sceller le trou de l'enfer.
Des fresques murales, qui remontent aux années 1400, décrivent l'archange Michael dans deux scènes : celle où il se bat contre un dragon, un symbole du mal, et dans l'autre, il une épée dans une main et une échelle dans l'autre...
En 1836, au cours d'une visite, le poète tchèque Karel Hynek Mácha a passé des nuits troubles, hanté par des visions terribles : il voyait son âme descendre dans la fosse, puis être transportée dans un avenir infernal mécanisé, où il errait dans l'horreur et le désespoir.
Parmi ses autres expériences troublantes, il a écrit sa rencontre avec une jeune femme qui lui aurait montré des images animées dans un cercueil,dans l'obscurité, il marchait au milieu de hautes falaises de grès criblées de trous par les bombes allemandes...
Entre 1938 et 1944,les SS allemands ont occupé le château de Houska et ont détruit tous les dossiers et toutes les preuves de leurs activités lorsque les forces allemandes se sont retirées de la Bohême au moment de la progression des armées alliées.
Le château n'a aucune importance stratégique et l'on soupçonne que les nazis aient considéré que Houska faisait partie des armes surnaturelles à utiliser contre les Alliés
Beaucoup d'autres personnes qui ont passé la nuit dans le château ont des histoires édifiantes à raconter
Houska est aujourd'hui un lieu de rencontre pour les experts de l'occulte, des ovnis, et des phénomènes paranormaux de toutes sortes et accueille de nombreuses conférences et événements.
Il faut visiter ce lieu pour en ressentir les vibrations...

Olivier Delamarche : « Au Japon c’est cuit ! »

« Japon : on en est au QE9 – Il n’y aura pas de cessation de paiement – États-Unis : le taux d’épargne est vraiment tombé – Les américains ne se sont pas désendettés contrairement aux sornettes qu’on nous raconte. »




Création du collectif « Les amis de Stan Maillaud »


Message à diffuser le plus largement possible, par mail, courrier, tract, sur les blogs, sites, réseaux sociaux, aux médias, aux élus, à tout le monde ! Madame, Monsieur,
Aujourd’hui, en France comme dans d’autres pays, des réseaux pédocriminels enlèvent, violent, torturent et assassinent des enfants en toute impunité, car la justice complice protège les coupables et emprisonne les défenseurs des enfants !
Janett Seemann, compagne de Stan Maillaud disparu le 22 septembre 2012, a initié une association de fait, « Les amis de Stan Maillaud », lors du premier rassemblement européen contre la pédocriminalité en réseau tenu le 20 octobre 2012 à Amancey, unissant nombre d’activistes luttant contre une justice corrompue dans la grande majorité des affaires reliées à ces réseaux extrêmement bien organisés et très étrangement protégés. Ces activistes luttent à contre-courant de l’« objectivité » des médias conventionnels portée sur ces affaires.
Une semaine est passée, la justice a maintenant emprisonné Janett Seemann et Jérémy Léhut à Saintes, sur des fondements douteux, la justice montrant une nouvelle fois son refus de prendre en considération la non-assistance à personne en danger. La situation devient de plus en plus critique et alarmante. Seule une mobilisation massive des médias alternatifs et des collectifs militants permettra à la vérité de se dévoiler au grand jour.
Nous appelons à une mobilisation générale de tous les citoyens concernés et écoeurés par cette « justice » . Nous vous remercions de relayer cet appel et d’inviter vos contacts à se mettre en relation avec « Les amis de Stan Maillaud », et de s’inscrire à la newsletter du blog http://lesamisdestanmaillaud.wordpress.com/ afin de créer une association loi 1901, ainsi que de préparer les évènements et l’organisation à venir. .
Cette cause a besoin de TOUS.
Vous remerciant par avance pour votre intérêt et soutien,
Collectif « Les amis de Stan Maillaud »
Site officiel de Stan Maillaud et Janett Seemann : http://smrrr.wordpress.com
Nous suivre sur Facebook : http://www.facebook.com/LesAmisDeStanMaillaud
Sites activistes :
http://www.pedopolis.com/

http://www.cineyrgie.nl

http://enfantsjustice.wordpress.com/

http://www.facebook.com/Enfantsjustice

http://affairesfamiliales.wordpress.com/

http://legion-5-9.blogspot.fr/2012/10/opstanmaillaud-amancey.html

http://comitecedif.wordpress.com/

http://dondevamos.canalblog.com

http://www.scoop.it/t/stan-maillaud-enqueteur-et-resistant-francais

Une étude révèle que 100% des femmes et des fœtus sont contaminés avec des composés OGM nocifs

Traduit par Les Chroniques de Rorschach
À bien des égards, nous recherchons la vraie science, pas celle qui est financée par les entreprises d’OGM, pour nous dire la vérité sur les organismes génétiquement modifiés et leurs dangers. Parce que ces sociétés contrôlent l’accès à leurs produits chimiques et bloquent toute recherche connexe, ce que nous savons est très peu. Mais d’après le peu que nous savons, il y a beaucoup à craindre concernant les organismes génétiquement modifiés.
Récemment, des scientifiques du Canada ont mené une étude portant sur les femmes enceintes et non enceintes, à la recherche de produits chimiques contenus dans les pesticides liés aux aliments génétiquement modifiés. Ce qu’ils ont trouvé était effrayant, en effet, 100% de ces femmes avaient au moins une de ces toxines
Selon GreenMedInfo.com, les scientifiques étaient à la recherche de 5 toxines de base. Ceux-ci incluent :
* Le glyphosate (herbicide Roundup de Monsanto)
* Glufosinate (un herbicide)
* AMPA (métabolite du glyphosate)
* 3-MMPA (un métabolite du glufosinate)
* Cry1Ab (la toxine Bt du glufosinate)Toutes les femmes avaient au moins l’une des toxines présentes dans le sang, mais il y avait des différences entre les femmes enceintes et non enceintes. Un grand pourcentage des femmes de l’étude qui n’étaient pas enceintes avait à la fois le glyphosate et le glufosinate dans le sang, tandis que les femmes enceintes n’en avaient pas. Cependant, 100% des femmes enceintes étudiées avaient le 3-MPPA dans leur sang et 93% avaient Cry1Ab. Fait encore plus troublant, 100% des cordons fœtus étudiés, avaient le 3-MPPA et 80% avaient le Cry1Ab.
Donc, non seulement toutes les femmes ont probablement certaines de ces toxines d’OGM en elles, mais elles peuvent le transmettre à leurs enfants. Ceci est similaire à la recherche menée par une université allemande qui a décélé du glyphosate dans tous les échantillons d’urine.
Qu’est ce que cela signifie et quels sont les dangers immédiats? C’est là que plus de recherche est nécessaire. Même si la recherche est étroitement contrôlée par les sociétés avec le système des brevets. Nous savons que le 3-MPPA est un acide propionique. Selon le rapport de GMI, cela signifie qu’il est classé comme une substance chimique nocive pouvant entraîner des crampes, des brûlures, des nausées, des vomissements et divers autres maux en cas d’ingestion. Quant à la protéine Cry1Ab, Greenpeace indique qu’il s’agit d’un immunogène, ce qui signifie qu’il crée une réaction du système immunitaire et pourrait éventuellement augmenter le problème actuel des infections résistantes aux antibiotiques.
Ces cinq composés que les chercheurs ont décelé dans leur étude sont classés comme « Generally Recognized As Safe » (GRAS). Oui, ces produits chimiques qui ont des effets secondaires sérieux lorsqu’ils sont proposés dans d’autres circonstances, les mêmes que ceux qui tuent les parasites, notre gouvernement nous assure qu’ils sont sûrs et sans danger.
Que pouvez-vous faire? Autant que possible, évitez de produits contenant des ingrédients génétiquement modifiés. En outre, soutenez la proposition de loi 37de la Californie, qui nécessitera l’étiquetage de ces ingrédients et qui pourrait inciter d’autres États et même toute la nation à faire de même. En outre, ne supportez plus Monsanto, cette société paye des millions de dollars pour contrer la Proposition 37 et répand des mensonges à propos de l’étiquetage des OGM.
Source: Sott.net

Mécanisme de la Cocréation Inconsciente

cocréation_inconscienteTout le monde aimerait devenir un cocréateur conscient et, si possible, responsable comme cela se passe en 5D et plus. Cependant, cela souligne aussi (dualité oblige) notre ignorance profonde sur notre capacité de cocréation inconsciente. Hé oui, et c’est là le problème, car chacun de nous a déjà cette capacité hyper puissante d’avoir exactement ce que l’on veut.
Vous n’y croyez pas et pourtant, la preuve en est plus qu’évidente puisque vous savez, maintenant que vous êtes sur le chemin, que vous êtes le créateur à 100% de l’entièreté de tout ce qui vous arrive. Mentalement, spirituellement, nombre d’entre nous ont fini par l’accepter et c’est ça qui engendré dans leur vie leur capacité à l’utiliser mieux.
Plus tôt vous prendrez connaissance de ce mécanisme, et plus tôt vous arrêterez de vous créer des ennuis, car la machine est déjà en place. C’est seulement une fois que vous l’aurez découvert techniquement, que vous pourrez vous dire combien vous avez été réellement ignorant du cadeau le plus divin qui soit pour quelqu’un qui est incarné dans un monde de matière.
En comprenant comment fonctionne votre machinerie énergético-mentalo-spirituelle, je pourrais presque dire que vous allez vous traiter de con tellement c’était sous vos yeux. Certes, pour beaucoup, tous les éléments étaient là sous la forme d’instructions mais les résultats étaient toujours plus ou moins hypothétiques.
Je vous propose donc maintenant de découvrir comment l’UN a mis en nous cette puissance colossale de cocréation qui devrait maintenant devenir consciente quand elle est mise en des mains responsables. En effet, il ne peut y avoir dissociation entre responsabilité et cocréation. On a donc affaire avec un niveau de conscience qui, justement, est celui de la 4D, soit celui situé de l’autre côté du voile de l’oubli.
La question est alors, pourquoi n’en n’ai-je pas parlé auparavant ? La réponse est super simple. C’est parce que l’on ne m’avait pas mis au parfum, tout simplement. Tout cela m’est devenu clair parce que maintenant que la population commence à comprendre dans quelle arnaque elle a été entrainée, sa réaction est de rentrer en rébellion selon les lois inhérentes du bac à sable de la dualité.
Ainsi on m’envoie de plus en plus de missiles, parce que justement je professe à fond la non-réaction… Même signer une pétition est un acte de violence en soi, parce que justement le mécanisme inconscient de la cocréation est mis en route. Ainsi je dis qu’il ne faut plus alimenter les égrégores afin qu’ils se meurent le plus rapidement possible.
Ce langage est incompris, car justement personne ne connait exactement la puissance de cocréateur qu’il a en lui. Quand vous en aurez pris connaissance, vous verrez combien votre ignorance de ce processus vous a fait créer des situations que pour tout l’or du monde vous n’auriez jamais voulu vivre. Facile de dire que c’est nous qui créons notre réalité, mais nettement moins facile de le démontrer avec des arguments irréfutables.
Ainsi, comme l’humanité va passer en 4D sous peu, autant abattre les cartes sur table afin que vous puissiez d’abord comprendre l’implication profonde dans votre vie de ce que je vais vous raconter, afin que vous puissiez le plus rapidement possible modifier votre comportement en conséquence dans votre quotidien.
Passer du comportement inconscient (et donc qui rejette toute responsabilité – la victime bourreau d’elle-même) au comportement conscient et responsable (je Suis ce que je Suis, et donc j’assume 100% de ce qui se passe en moi, et donc des conséquences qui s’ensuivent) marque un pas très important dans l’élévation de votre fréquence personnelle.
Vous pouvez vous imaginer que, vu de là-haut, c’est un ravissement de voir quelqu’un reprendre consciemment les rênes de sa vie. Nous, nous parlons d’Ascension, alors qu’eux, ils voient cela comme un couronnement. Pour eux, lorsqu’un individu redevient le roi de son royaume, on peut s’attendre à ce que la paix s’établisse en lui d’une manière stable et durable. En effet, seuls les ignorants peuvent amener la séparation et donc, les guerres et tout ce qui s’ensuit.
Aussi pour vous mettre au parfum, je vais reprendre quelques explications de base (surtout pour les petits nouveaux), pour ensuite vous décrire le mécanisme que vous direz plus tard avoir su mais pas véritablement intégré. Passons donc maintenant à l’acte par cette première vidéo qui vous fera de toute façon du bien, car on a toujours tendance à oublier de revenir aux bases pour savoir de quoi on cause !
Vidéos et suite ici: http://5d6d.fr/mecanisme-de-la-cocreation-inconsciente/#more-1063

lundi 29 octobre 2012

Promeneur des Cieux le 26 octobre 2012

Salutations de la Fédération:

Aujourd’hui nous commencerons avec le récit d’évènements qui nous ont amenés à ce point, à ce moment, à ce maintenant. Nous sommes ici et avons toujours été là pour vous guider à traverser cette période. Vous avez attendu que les choses surviennent comme vous le deviez. Le temps se rapproche inexorablement de l’inévitable. Il y a beaucoup à faire sur votre monde et si peu de temps restant.


La planète entière a été engloutie dans un champ de plasma qui a été récemment activé et fait en sorte de conserver la forme la plus élevée d’énergie vibratoire, tandis que les plus sombres, les plus lourdes, les plus basses partent sans entrave Une fois dehors, elles ne peuvent plus revenir. C’est le début de la phase finale de purification de votre planète. Ce délai a empêché les évènements d’arriver plutôt et fut provoqué par votre station spatiale qui était très proche de l’orbite pour ne pas être affectée par l’activité de ce champ. On a trouvé un accord pour déplacer cet orbite de façon que la grille puisse être opérationnelle sans causer de dégâts à l’humanité.


Alors que cette énergie est activée, vous sentirez de moins en moins d’influence des Illuminati sur vos affaires quotidiennes. D’abord non détectable par vos peuples, quelqu’un va « prendre la température » par un acte réputé pour être contre la façon d’agir des Illuminati et, en le faisant, ne trouvera aucune résistance alors qu’il aurait dû s’y attendre autrement. Cela permettra de risquer davantage en allant plus loin, jusqu’à ce qu’il devienne évident que les Illuminati, que jusqu’à présent personne ne pouvait ni voir ni discerner, mais dont on connaissait la présence, ne le seront plus, ou s’ils le sont ne seront plus des adversaires engagés dans des actions. Alors que cette connaissance se répand, de plus en plus de progrès pour le bien de l’humanité commenceront à prendre forme dans votre monde. Quand ça arrivera, vous pourrez voir une avalanche croissante d’actions libres initées par l’homme qui tendent à aller vers tout ce que tout le monde désire, pour prospérer, être libres, explorer, entendre et chercher la vérité.


Ce sera un événement progressif et pourtant pas si progressif au regard des dizaines et milliers d’années qui seront balayées en un instant, alors que votre peuple réalise qu’il peut mener une existence libre, non entravée par le contrôle de ceux qui cherchent à vous mettre en esclavage. Puisque les scientifiques ont créé des technologies pour le bénéfice de tous et tandis qu’elles pénètrent le courant médiatique et ne sont pourtant pas enterrées par ceux qui ne veulent pas que vous les ayez, d’autant que les institutions financières seront sensées pourvoir aux besoins du peuple et non des entreprises, et du fait que les politiques créeront des lois justes et représentatives de tous, doucement mais sûrement, vous verrez ce nouveau monde émerger.


De notre côté cela a été presque invisible, mais nous avons été là. Nous avons installé le champs pour empêcher les énergies négatives de circuler autour de votre planète. Nous avons expulsé différents groupes mondiaux négatifs qui avaient installé leur campement dans votre monde pour des objectifs égoïstes, nous avons empêché d’autres races de venir ici pendant le moment crucial du changement de champ énergétique autour et sur votre planète, et nous vous avons guidé à travers ce processus de façon que vous restiez informés, en contact, motivés, et conscients de ce qui transpire sur votre monde.


Comme ces sujets se développent, et que la poigne des Illuminati devient de plus en plus faible, vous découvrirez votre véritable histoire et tirerez une grande force de ces messages d’espoir. En vérité, vous commencez déjà à le voir alors que la découverte d’anciennes civilisations commence à émerger dans vos médias. Et alors que l’aube se lève sur votre peuple, vous prenez conscience d’un plus grand tableau de l’univers, nous arriverons les bras ouverts dans l’amour et le respect pour votre voyage. Le processus a déjà commencé et nous veillons encore plus à votre comportement.


Qu’est ce qui pourrait être plus joyeux que la réunion de ceux qui verraient ces évènements arriver à leur conclusion. Et nous vous disons, allez de l’avant, nous serons là, dans le respect et l’amour mutuel. Notre voyage commun nous a donné beaucoup de joie.
Soyez en paix.


Traduction: Danièle sur: http://galacticchannelings.com/francais/index.html

Agriculture et chimie naturelle : le "bois raméal fragmenté"

Les Faucheurs volontaires lourdement sanctionnés

faucheurs.jpg 

  La Cour d'appel de Poitiers a condamné, le 16 février dernier, huit Faucheurs volontaires d'OGM à de très lourds dommages et intérêts au bénéfice de la firme Monsanto et de l'entrepreneur qui avait réalisé un essai de culture, la société IDE Maïs : la note s'élève aujourd'hui à 175.472 euros, soit une des plus sévères condamnations jamais prononcée à l'encontre du mouvement. Trois des Faucheurs volontaires poursuivis, José Bové, François Dufour et Dominique Delort, sont en outre condamnés à plusieurs dizaines de jours-amendes, pour un total de 2.400 €.

La société IDE Maïs réclame aujourd'hui sa part. Elle a exigé 35.000 € de dommages et intérêt, par huissier auprès de François Dufour, faucheur volontaire, ancien porte-parole de la Confédération paysanne et actuel vice-président ((EELV) de l'agriculture au Conseil régional de Basse-Normandie.

Le 15 août 2008, une centaine de Faucheurs volontaires avaient neutralisé à Civaux et à Valdivienne (région Poitou-Charentes) deux parcelles de MON810 x NK603, qui avait été interdit par le gouvernement début 2008. Le Conseil d'Etat avait déclaré les parcelles fauchées illégales en octobre de la même année, soit plus de deux ans après le recours déposé pour faire interdire cette culture. L'action des Faucheurs volontaires relevait donc de l'état de nécessité et ils avaient été relaxés en première instance.


En ne prenant pas en compte cette réalité, la Cour d'appel de Poitiers s'est rangée délibérément du côté de Monsanto et des pollueurs.


Pour que les frais de justice ne soient pas un frein à l'action des Faucheurs volontaire, la solidarité doit s'organiser : envoyez vos dons à l'association Sans Gène (*). Créée en 2007 pour organiser la solidarité autour des militants anti-OGM condamnés, Sans Gêne est parrainée par EELV, ATTAC et la Confédération paysanne. Elle est habilitée à éditer des reçus fiscaux.
Vu sur: http://danactu-resistance.over-blog.com/ 



La vie après la mort, NDE, mort provisoire, « Le paradis existe »


Dans un livre intitulé Proof of heaven (Preuve du paradis), un neurochirurgien américain, jusqu’alors sceptique et cartésien, raconte sa propre expérience de mort imminente. Un voyage qui l’a convaincu de l’existence d’une vie après la mort.
 
Le Dr Eben Alexander, neurochirurgien américain, ne croyait résolument pas en une vie après la mort. Pour lui, tous les récits d’expériences de mort imminente n’étaient que délires et fariboles. Jusqu’en novembre 2008 où une méningite foudroyante viendra ébranler ses convictions, au point d’affirmer aujourd’hui haut et fort : « le paradis est bien réel ! »

Une déclaration qui, le 8 octobre dernier, a même fait la Une du célèbre hebdomadaire américain
Newsweek, tant cette expérience, vécue et racontée par un grand spécialiste du cerveau, prend une autre envergure. Une histoire que le médecin raconte dans un livre intitulé Proof of heaven :
« Je suis moi-même le fils d’un neurochirurgien et j’ai grandi dans un environnement scientifique. Je comprends les mécanismes à l’œuvre dans le cerveau quand une personne est proche de la mort et j’ai toujours pensé qu’il y avait de bonnes explications scientifiques à ces voyages paradisiaques hors du corps que décrivent ceux qui ont échappé de peu à la mort.
 
Le cerveau est un mécanisme sophistiqué et fragile. Si vous diminuez dans des proportions infimes la quantité d’oxygène qu’il reçoit, vous provoquez une réaction. Rien de surprenant, donc, à ce que des gens victimes d’un traumatisme sévère reviennent de leur expérience avec des histoires étranges.... Mais après sept jours passés dans le coma durant lesquels la partie humaine du cerveau, le néocortex, était inactif, j’ai expérimenté quelque chose de si profond que j’ai une raison scientifique de croire que la conscience survit après la mort. Je sais comment résonne aux oreilles des sceptiques une phrase comme la mienne. Aussi, je vais raconter mon histoire avec les mots et la logique du scientifique que je suis : il y a quatre ans, je me suis réveillé avec une migraine extrêmement violente. En quelques heures, mon cortex - la partie du cerveau qui contrôle la pensée et les émotions - a cessé de fonctionner.
 
Les médecins de l’hôpital général de Lynchburg, en Virginie, où j’avais exercé, ont diagnostiqué une forme rare de méningite bactérienne qui frappe généralement les nouveaux-nés. La bactérie E.coli avait pénétré mon fluide cérébrospinal et dévorait mon cerveau. Mes chances d’en réchapper autrement que dans un état végétatif étaient faibles quand j’ai été admis aux urgences.
 
Très vite, elles sont devenues inexistantes. Mais pendant que les neurones de mon cortex étaient réduits à l’inactivité complète par la bactérie, ma conscience libérée du cerveau parcourait une dimension plus vaste de l’univers, une dimension dont je n’avais jamais rêvé et que j’aurais été ravi d’expliquer scientifiquement avant que je ne sombre dans le coma. J’ai vécu une odyssée où je me suis retrouvé dans un endroit rempli de gros nuages roses et blancs... Bien au-dessus de ces nuages, des êtres chatoyants se déplaçaient en arc de cercle dans le ciel, laissant de longues traînées derrière eux.
 
Des oiseaux ?
Des anges ?
 
Aucun de ces termes ne fait vraiment justice à ces êtres qui étaient différents de tous ce que j'avais pu voir sur terre. Ils étaient plus avancés. Des êtres supérieurs. » Le Dr Eben Alexander se rappelle également avoir entendu « un son, en plein essor comme un chant céleste qui venait d'au-dessus », ce qui lui a procuré beaucoup de joie, et avoir ensuite été accompagné dans son aventure par une femme. « Elle était jeune, je me souviens d'elle dans les moindres détails. Elle avait des pommettes hautes, et des yeux incroyablement bleus ainsi que des tresses châtains qui encadraient son beau visage », explique-t-il avant d'ajouter qu'ils se déplaçaient tous les deux sur les ailes d'un papillon. « En fait, des millions de papillons nous entouraient. C'était comme une rivière de vie et de couleur se mouvant dans les airs. »
Un délire ? Un dysfonctionnement cérébral ? Trop de morphine ? Le neurochirurgien, qui n’a jusqu’alors jamais cru aux EMI, assure que tout était bien réel et qu'il ne s'agissait pas « d'une fantaisie, éphémère et inconsistante ».
« A ma connaissance, personne n’a jamais effectué ce voyage avec un cortex complètement hors service et sous une surveillance médicale durant sept jours de coma. Les principaux arguments avancés pour réfuter les expériences de mort imminentes induisent qu’elles sont le résultat d’un dysfonctionnement minime, transitoire ou partiel du cortex.
Or, mon EMI n’est pas survenue pendant que mon cortex dysfonctionnait mais alors qu’il était totalement inactif. Un fait avéré par la gravité et la durée de ma méningite ainsi que par les scans et les examens neurologiques que j’ai subis. Selon les connaissances médicales actuelles sur le cerveau et l’esprit, il n’y avait absolument aucune chance que je conserve ne serait-ce qu’une lueur de conscience ténue et limitée durant cette période.
À plus forte raison, il était impossible que je sois emporté dans cette odyssée éclatante et parfaitement cohérente. Là où je me trouvais, voir et entendre n’étaient pas deux fonctions séparées. Tout était distinct et, dans le même temps, faisait partie d’autre chose comme les motifs entremêlés d’un tapis persan. Je sais à quel point cela peut sembler extraordinaire et incroyable. Si, par le passé, quelqu’un - et même un docteur - m’avait raconté une telle histoire, j’aurais été certain qu’il était sous l’emprise d’une illusion. Mais ce qui m’est arrivé est très loin d’être une illusion. C’est un évènement réel, aussi réel que tous les évènements de ma vie, y compris mon mariage et la naissance de mes deux enfants. »
Depuis cette expérience de mort imminente plus aucun doute ne subsiste pour le Dr Alexander : la conscience n’est ni produite ni limitée par le cerveau comme la pensée scientifique dominante continue de le croire, et s’étend bien au-delà du corps. « Il est désormais évident pour moi que l’image matérialiste du corps et du cerveau comme producteurs plutôt que véhicules de la conscience humaine est caduque. A la place, une représentation nouvelle du corps et de l’esprit est déjà en train d’émerger. Cette représentation, à la fois scientifique et spirituelle, donnera de la valeur à ce qui a toujours été privilégié par les plus grands scientifiques de l’histoire : la vérité. »
 
S’il lui a fallu des mois pour parvenir à accepter ce qui lui est arrivé et pour en parler sans détour, le docteur Eben Alexander a récemment annoncé vouloir « passer le reste de sa vie à enquêter sur la nature véritable de la conscience, et prouver à ses pairs scientifiques mais aussi au reste du monde que nous sommes bien plus que seulement nos cerveaux. »
 

http://www.inrees.com/

21 décembre 2012 vue par un chaman MAYA


Chaman Maya
 Interview de Anne Givaudan

Il s'agit d'un évènement de transformation et de purification de l'être humain, un changement de pôle est probable ainsi que des mouvements terrestres.

Le soleil se lèvera à l'ouest....
Avant cet évènement trois jours d'obscurité envahiront la Terre, si une personne n'est pas équilibrée elle subira ces évènements comme un chaos.

L'environnement de la Terre sera différent, l'être humain doit parvenir à la "tranquilité et au calme", il doit faire parti de l'équilibre.

dimanche 28 octobre 2012

Aéroport de Notre-Dame des Landes, pourquoi cet entêtement ?

Le "bad Vinci code"


 Greenpeace France, Attac France, Agir pour l’Environnement, Réseau Action Climat France, Les Amis de la Terre, Confédération paysanne, Générations Futures, Solidaires, Paysages de France, Droit au Logement, Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports

  Projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes



DECLARATION SOLENNELLE



La brutalité employée par la force publique en vue d’expulser, à la veille de la trêve hivernale, les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes nous amène à protester officiellement, collectivement et vigoureusement.


Alors que nous estimons que le dialogue et la concertation sont une nécessité pour dépasser les crises écologiques, sociales et économiques, le déploiement de force auquel nous assistons actuellement à Notre-Dame des Landes ne fait que renforcer notre détermination à contester ce projet d’infrastructure inutile, coûteux et clairement contradictoire avec nos objectifs en matière de lutte contre le dérèglement climatique.


Sur la forme comme sur le fond, ce projet d’aéroport est contestable. Au scandale écologique de ce projet, le premier ministre semble vouloir ajouter un scandale démocratique et social. Il va de soit que cette façon de faire ne peut que créer de la défiance. Cinq ans durant, nous avons subi une politique reposant sur une duplicité quasi institutionnalisée. Nous ne saurions accepter plus longtemps une écologie des mots qui, à l’aide de discours enjoués, permet de justifier des actes profondément scandaleux.


Nous appelons solennellement et avec la plus grande fermeté le gouvernement à cesser les expulsions des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes.


Nous appelons le premier ministre à remettre en cause ce projet d’aéroport qui aura une incidence significative sur le budget de l’Etat, un impact irréversible sur plus de 2000 hectares de zone humide et terre agricole et sur nos émissions de gaz à effet de serre.


A l’heure des crises alimentaires, climatiques et énergétiques, à l’heure de l’effondrement des écosystèmes, nous ne cautionnerons pas un double-discours qui tend à devenir une seconde nature des responsables politiques.


Par cette déclaration solennelle, nous tenons à exprimer notre solidarité et à apporter tout notre soutien à celles et ceux qui luttent pour un monde vivable. Nous appelons l’ensemble des citoyennes et citoyens à participer à des mobilisations locales et ainsi répondre démocratiquement à une violence qui, pour être institutionnelle, n’en est pas moins illégitime.

 

Espagne : Les policiers manifestent contre le gouvernement



Casquette bleue sur le crâne, des centaines de policiers se sont rassemblés samedi devant le ministère de l’Intérieur à Madrid, dans le hurlement des pétards et des sifflets, pour crier leur colère contre les coupes budgétaires et la suppression d’avantages sociaux.

«Les policiers n’en peuvent plus», peut-on lire sur une grande banderole déployée sur le Paseo de la Castellana, la grande avenue du centre de la capitale espagnole, bloquée par cette manifestation qui répond à l’appel des syndicats de policiers.
Comme tous les fonctionnaires espagnols, les policiers subissent de plein fouet la politique de rigueur mise en place par le gouvernement de droite de Mariano Rajoy, pour redresser les comptes du pays. En 2012, ils sont ainsi privés de la prime de Noël, ce qui équivaut en réalité à une perte de salaire de 7% sur l’année, les salariés espagnols étant payés sur 14 mois.
«Nous sommes venus exprimer notre indignation sur la façon dont nous traite le gouvernement, pas seulement parce qu’ils nous enlèvent la prime de Noël, mais aussi parce qu’ils nous suppriment des droits», lance Fran Estacio, un policier de 33 ans venu de Valence, dans l’est de l’Espagne.

Parmi ces avantages sociaux, explique-t-il, les six jours de congés supplémentaires auxquels les policiers ont droit chaque année, en plus de leurs vacances, qui seront réduits à trois à partir du 1er janvier.
Ou bien la réduction du salaire durant les premiers jours d’un congé maladie – de 50% durant les trois premiers jours puis de 25% jusqu’à 20 jours.«Jusqu’à présent», ajoute le policier, «nous ne perdions pas d’argent durant les 90 premiers jours». «Ils doivent reconnaître que nous sommes des fonctionnaires spéciaux. Imaginez un policier avec 39 degrés de fièvre, dans la rue avec son arme».
«Si tu veux une police, paie-la», réclame une pancarte émergeant de la foule, tandis qu’une autre porte les mots: «Utiliser les policiers pour faire taire les gens, non».Un slogan rappelant les dispositifs policiers parfois imposants déployés lors des manifestations anti-austérité, comme celle attendue samedi autour du Congrès des députés à Madrid.
TDG
Lu sur: http://fortune.fdesouche.com/

OGM : Gilles-Eric Séralini répond…

Les coups de gueules et les explications ne seront efficaces, que s’il y a une médiatisation intense, sinon on l’aura encore « in the gnouf »….Faites circuler..

Titre initial :
Gilles-Eric Séralini répond…
…/…
Dans le domaine de la toxicologie alimentaire, Food and Chemical Toxicology est sans aucun doute la revue la plus réputée au monde.
En 2003, ces mêmes comités ont accepté la mise sur le marché par Monsanto dudit maïs NK603 à partir de tests réalisés sur une durée huit fois inférieure à celle de notre étude, sur la même souche de rats (le Sprague Dawley, qui est le mammifère utilisé dans les expériences de ce type) et des groupes d’animaux analysés n’excédant pas dix individus (comme dans notre étude). Que le nombre de paramètres biologiques et d’organes analysés ait été très largement inférieur aux nôtres ne les a nullement empêchés de donner leur feu vert (je siégeais à l’époque à la commission du génie biomoléculaire). C’est du Dr Jekyll et Mr Hyde !
Ces agences reprochent à notre étude une faiblesse statistique, elles qui n’ont jamais exigé des industriels le dixième de ce qu’elles nous intiment de fournir aujourd’hui, elles qui ont même accepté, sans sourciller, des tests sanitaires de quatre-vingt-dix jours ou moins, menés sur des groupes de quatre ou cinq rats, par exemple pour la mise sur le marché de la pomme de terre Amflora (EFSA, 2006) !
Elles ont même parfois donné leur accord sans qu’il y ait eu tests sur des animaux. Elles nous réclament des détails encyclopédiques sans lesquels il leur « serait impossible de conclure à la validité de nos résultats », mais n’ont jamais exigé des industriels la simple transmission publique des analyses de sang dont elles ont pourtant confirmé qu’elles ne révélaient rien. Ce sont elles qui ont entretenu l’omerta des industriels sur les données sanitaires de leurs tests. « Secret industriel oblige », rétorquent-elles.
Surtout lorsqu’on est juge et partie et qu’aucune loi n’empêche les scientifiques ayant des conflits d’intérêt de siéger dans des commissions d’intérêt national ou international… Mais qui s’offusque de ces collusions, de cette absence de transparence préjudiciable à la santé publique, donc aux citoyens ?
La science « digne » et « bonne » ne s’arrête pas en si tordu chemin : l’ensemble des six académies scientifiques – ou plus exactement, d’après témoins, deux personnes par académie et pas en séance plénière… – a rendu un avis sur notre étude. Tout y prête à commentaire, aussi m’arrêterai-je seulement sur trois points.
1. « Il serait particulièrement dangereux d’évoquer une nécessité éventuelle d’expériences à long terme à l’occasion de cet article… ».
On croit cauchemarder en boucle. Ces académiciens qui, en leur temps, ont minimisé les dangers de l’amiante, etc., ne sont même pas capables de préconiser le minimum du minimum, des tests obligatoires de trois petits mois pour la mise sur le marché d’un OGM ; ni d’imposer qu’un pesticide soit testé dans sa formulation commerciale, tel que l’agriculteur ou le jardinier l’utilise (ce que nous avons fait dans notre étude).
Car l’industriel n’a l’obligation de tester à long terme que la molécule active (le glyphosate dans le cas du Roundup). Des adjuvants sont intégrés pour potentialiser l’effet d’un produit chimique ou d’un vaccin, mais cette synergie n’a aucune conséquence sur les organismes vivants… C’est bien connu puisque ce n’est pas testé.
2. Contrairement à ce qu’ils me reprochent, je n’ai pas employé indifféremment les mots « tumeur » et « cancer » dans notre étude : le Roundup s’avère un perturbateur endocrinien, et nous avons constaté qu’il provoquait plus de cancers chez les femelles que chez les mâles.
3. « La mobilisation médiatique savamment orchestrée autour de travaux sans conclusion solide pose un problème éthique majeur. » Vraiment ?
Mais minimiser les effets sanitaires, fermer les yeux sur les lacunes du système d’évaluation et les conflits d’intérêts, soutenir l’omerta industrielle, est-ce éthique et responsable ? Enfin, qui peut penser que nous avons organisé la médiatisation de nos résultats simultanément en Russie et en Inde, pays qui ont pris immédiatement des mesures sur les OGM agricoles, en Chine, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, au Canada, en Afrique, et j’en passe ?
Des personnes « expertes » sont allées jusqu’à demander, avec une violence exceptionnelle dans notre milieu, à l’éditeur de Food and Chemical Toxicology de retirer notre publication. Certains comprendront pourquoi nous avons choisi de ne pas avertir à l’avance les autorités sanitaires du pays : si nous l’avions fait, c’est l’étude elle-même qui n’aurait pu être conduite jusqu’à son terme. Et il importe plus que jamais que notre étude soit examinée et prolongée, mais par des scientifiques indépendants.
On lit ici ou là que des millions d’animaux et d’Américains mangent des OGM tous les jours depuis des années, sans conséquence aucune : comment proférer une telle contre-vérité ? Outre-Atlantique, les filières ne sont pas séparées, les OGM pas étiquetés, aucune épidémiologie n’est donc possible.
La transparence des données sanitaires, les études de long terme et l’expertise contradictoire sont des nécessités absolues. Nous pouvons contribuer à les mettre en place. L’explosion des maladies chroniques depuis une soixantaine d’années devrait inciter nos responsables politiques à prendre en compte les alertes en matière de santé et d’environnement, et à ne pas cautionner la réfutation précipitée, la mise au pilori organisée.
C’est de conscience et de solidarité que notre société a besoin ; en un mot, de sagesse. Les scientifiques ont le droit de se tromper. Mais ils ont le devoir d’éviter ce qui peut être évitable : la plupart des grands scandales de santé publique le sont. La science que je pratique n’est pas faite pour nourrir l’ogre insatiable de la finance mais pour protéger les êtres humains d’aujourd’hui et de demain.
Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen, Criigen

(…)

Pour lire la suite, cliquer ICI
Auteur : Atenco
Source : blogs.mediapart.fr

OGM : La colère de Christian Vélot…

Et oui, on nous donne un os à ronger, la polémique est en suspend, et les empoisonneurs et leurs complices se frottent les mains.

Titre initial :
De Christian Vélot : J’ ai l’impression qu’on nous a donné un petit os à ronger pour qu’on se calme
Bonjour à toutes et tous,
Je ne suis pas d’accord qu’on parle de combat gagné ou provisoirement gagné. Pour moi, il n’y a rien de gagné du tout. Ce qui ressort de toutes ces prétendues “contre-expertises”, c’est que l’étude de GES est réfutée : nulle et non avenue !
Je sais qu’il est parfois important de regarder la partie pleine de la bouteille plutôt que la partie vide. Mais là, en l’occurrence, la partie pleine ne permet même pas de remplir un dé à coudre. 
Comment peut-on se satisfaire de rapports qui concluent à l’impossibilité de déduire un quelconque effet sanitaire du NK 603 et du Roundup à partir de l’étude de GES au prétexte notamment d’une puissance statistique trop faible, et donc que cette étude ne permet pas de remettre en cause les autorisations délivrées sur ces produits, alors que celles-ci reposent sur des études dont la puissance statistique est aussi faible, voire inférieurs encore ? C’est scandaleux !
Comment peut-on à la fois reconnaitre la nécessité de refaire des études toxicologiques de long terme sans revenir sur ces autorisations ?
C’est donc que ces agences reconnaissent l’insuffisance des évaluations faites jusqu’alors. Et on fait quoi ? On continue à bouffer ces merdes ?
Ça va prendre au moins 4 ans de refaire ces études et d’en analyser les résultats. Est-ce qu’on dirait à un automobiliste dont la direction de sa bagnole est susceptible de lâcher de continuer à rouler jusqu’au prochain garage situé à 100 bornes ?
C’est cette schizophrénie qu’il nous faut dénoncer. On voit bien que d’un côté ces agences ne veulent pas se désavouer en reconnaissant la pertinence de l’étude ou d’une partie de l’étude de GES, et que d’un autre elles veulent se prémunir pour le futur au cas où les résultats de GES seraient confirmés, en recommandant des études de long terme.
Nous devons crier au scandale !
Dénoncer l’incohérence de celles et ceux qui se targuent pourtant d’incarner la rigueur scientifique. Dénoncer leur manque de courage. Leur petite carrière de merde vaut plus cher que la santé de millions de consommateurs !
N’oublions pas par ailleurs, que GES et son équipe ont encore 4 ou 5 papiers à publier sur cette étude. Comment vont-ils faire si tout le monde finit par admettre implicitement ces prétendues contre expertises à la noix ?
Et le pire qui puisse arriver serait bien sûr le retrait de l’étude du journal FTC : on n’en est toujours pas à l’abri. Et ce serait alors tout ce combat de l’évaluation qui serait définitivement perdu. Ce serait le coup fatal qui permettrait au gouvernement de s’empresser de revenir sur ses engagements d’hier.
Nous devons faire savoir que la communauté scientifique n’est pas restreinte aux experts auto-proclamés comme ceux qui prétendent représenter les académies, et aux agences juges et parties qui essaient d’incarner tout d’un coup une certaine sagesse scientifique.
Nous devons informer, répéter, matraquer, sur la division de cette communauté et sur les nombreux scientifiques qui ont apporté leur soutien à l’étude et à ses auteurs.
J’ ai l’impression qu’on nous a donné un petit os à ronger pour qu’on se calme. Et le pire, c’est que ça semble marcher !
Non, on n’a rien gagné, on s’est simplement fait un petit peu enfumer !
Cordialement,
Christian
Auteur : Christian Vélot
Source : touscobayes.tumblr.com

ACTIO POPULI

Depuis quelques temps, un parfum de changement, un parfum révolutionnaire, un parfum de (vraie) démocratie envahit peu à peu les consciences des peuples à travers le monde dit libre, comme si, justement, les gens ne se sentaient finalement pas aussi libre que cela...
Il y a eut la crise financière de 2008, que certains n'ont pas hésité à comparer au crash financier de 1929, bien que ce dernier, dit-on, ait eu des répercutions plus dévastatrices sur le plan social (ce qui reste encore à démontrer).
Or, une crise, rappelons-le est « une phase grave dans une évolution » (in Le Robert). Une crise impose brutalement une prise de conscience que "quelque chose" ne tourne pas rond, que "quelque chose" ne va plus, et appelle à changer ce qui doit être changé, à évoluer.
On sait, notamment grâce à la journaliste canadienne Naomi Klein, que ce processus est bien connu des élites de la droite ultra libérale, qui ont non seulement théorisé la « stratégie du choc », mais l'ont mise en pratique depuis les années 1970 : une crise est toujours, selon eux, une « opportunité ». Et ils ont raison : c'est bel et bien une opportunité de changer la donne, de changer les règles, de changer la société, de changer de régime - dans un sens... ou dans l'autre.
Il y a donc eut la crise financière de 2008, puis il y a eut les révolutions populaires du « printemps arabe » tel que les éditorialistes ont appelé ces vagues de révoltes populaires en Tunisie et en Égypte - révoltes dans des pays dits "non libres". Il y a eut aussi, même si on en a beaucoup moins parlé dans les médias de masse, la révolution en Islande. Frappé de plein fouet par la crise financière de 2008, le secteur bancaire islandais a entraîné le pays dans sa chute. Il fallait prendre des mesures. Et les islandais, contrairement à tous les autres pays, ont refusé de sauver les banques. Ils se sont révolté et de cette révolte a germé l'idée d'écrire une nouvelle Constitution. Un processus de réécriture de la Constitution islandaise, héritée de la Constitution danoise (en dépit de l'indépendance obtenue par les islandais le 17 juin 1944 suite à un referendum), s'est donc mit en place en 2010.
On observe également sur internet, dans des conférences, des séminaires, la renaissance de l'idée d'une action politique des citoyens, une action populaire (actio populi en latin). On constate, de plus en plus, le désir de se réapproprier la démocratie, à commencer par le mot lui-même : demôs + kratôs = le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. On constate, chemin faisant, que cette définition ne correspond pas du tout à la réalité de nos gouvernements (prétendument) représentatifs. On découvre que les peuples n'ont finalement rien à dire quant aux politiques à mener, et que même lorsque les pouvoirs (élus et/ou nommés) prétendent demander leur avis à travers un referendum (France, Irlande, Pays-Bas), ces referendum n'étant pas contraignants, les gouvernements ne les respectent pas lorsque le peuple ne va pas dans le sens qu'ils veulent. En France, on fait passer une mesure rejetée par le peuple via un décret (autrement dit, « le fait du Prince »), en Irlande on fait revoter, jusqu'à l'obtention du oui voulu par le pouvoir : le referendum n'est donc valable que lorsqu'il aboutit à un plébiscite - superbes dénis de démocratie.
En Belgique, le referendum n'est tout simplement pas inscrit dans la Constitution. Cette Constitution - dont pratiquement tout le monde se fout - a pourtant été souvent remaniée. Car si le peuple se fout de la Constitution, les politiciens, eux, s'y intéressent. Ils savent que c'est à travers celle-ci qu'ils peuvent gagner en pouvoir. Les politiciens flamands, notamment, en sont bien conscients qui, depuis les années 1960, entraînent le pays de crises en crises en vue de réformer la Constitution pour obtenir l'indépendance de la Flandre. Et de crise en crise, le peuple continue de laisser faire les politiciens, et de leur laisser triturer à loisir ce « droit du droit » censé constituer le texte qu'ils devraient craindre. Cherchez l'erreur !
Tout le peuple s'en fout ? Et bien finalement, peut-être pas. Ainsi a émergé en Belgique cette toute jeune initiative populaire précisément appelée ACTIO POPULI.
Prenant conscience que la Belgique n'est qu'une pseudo démocratie où la volonté du peuple n'est pas entendue, le collectif ACTIO POPULI a donc décidé de lancer une initiative civile neutre (non affiliée à un parti ou à un syndicat, et non liée à l'une ou l'autre entité fédérale). Une association sans but lucratif (« asbl » est l'équivalent des associations de loi 1901 en France) a donc été créée, à travers laquelle le collectif entend entreprendre différentes actions. On peut ainsi lire sur le site de l'association :
« Actio Populi est née de l’engagement d’une vingtaine de personnes, chacune ayant son propre background social et ses convictions politiques mais toutes avec un seul et même but, notamment la démocratisation de la “démocratie” en Belgique. Une véritable participation dans la démocratie belge n’est cependant réalisable que si elle est réclamée par une partie considérable de la population.
Tant les citoyens que les entreprises ont la possibilité de devenir membres et d’adhérer au recours collectif, ceci n’est en aucun cas une obligation. Cette affiliation donne aux entreprises la possibilité de prendre réellement leur responsabilité sociale.

Actio Populi a la forme d'une association sans but lucratif (ASBL) avec l’objectif de soutenir, de défendre et de promouvoir la démocratie (directe). Cela signifie que nous voulons explicitement faire reconnaître la souveraineté populaire dans notre Constitution. La puissance d’Actio Populi viendra du fait qu'il y aura des milliers de citoyens prêts à rejoindre cette Asbl et à soutenir ses objectifs. Ce soutien massif est nécessaire parce que nous devons être capables de démontrer un intérêt aux tribunaux.
Actio Populi agira comme requérante principale dans la citation collective et désignera un avocat qui représentera les intérêts de tous les adhérents et requérants. Ainsi, on pourra collecter les fonds nécessaires en toute transparence afin d’assurer le bon fonctionnement de l’événement.  »

En d'autres termes, ACTIO POPULI vise a saisir les instances juridiques ad hoc dans le cadre d'un recours collectif d'un grand nombre de citoyens, afin de demander des comptes aux pouvoirs politiques concernant les multiples crises qui ne cessent de bouleverser le pays, en se basant notamment sur le principe de la gestion en bon père de famille (notion juridique). Cette première étape de l'action populaire vise, à termes, à faire inscrire dans la constitution belge le processus du referendum contraignant, tel qu'il existe notamment en Irlande.
D'autre part, le collectif entend également donner à tous les citoyens Belges l'accès à une plateforme où ils pourront lancer et voter des propositions et des idées, une sorte de "Facebook politique" afin d'inciter le peuple à s'intéresser et à se mêler de politique. L'objectif est clairement de renverser la tendance actuelle et de permettre aux homo œconomicus que nous sommes de redevenir des homo politicus, comme l'étaient notamment les citoyens athéniens il y a 2500 ans. Une autre façon de le dire étant que nous redeviendrons, véritablement, des citoyens et non de simples électeurs n'ayant pour seul droit politique que celui de choisir nos maîtres.
Selon Aristote, en effet, le citoyen est celui qui est capable de gouverner et d'être gouverné. La "compétence" n'a pas sa place dans le processus de gouvernance démocratique, car c'est par l'exercice de la gestion de la chose publique que vient l'expérience et la compétence, et c'est parce que, se faisant, les citoyens proposent et votent eux-mêmes leurs lois qu'ils sont le mieux à même d'en comprendre le sens et l'esprit, et ainsi de mieux les respecter : ils savent que ces lois, une fois rendu leur mandat, ils auront à les respecter. C'est ce que l'on appelle des lois autonomes, en opposition aux lois hétéronomes, imposées au peuple sans qu'il y ait directement consentit, par exemple en votant lui-même les projets de loi. Qui, de nos jours, dans notre prétendue démocratie représentative, a jamais été consulté par un élu concernant un projet de loi ? Pouvez-vous imaginer un représentant ne consultant jamais les personnes qu'il est censée représenter ? Oui, on appelle cela un « élu du peuple »...
Enfin, troisième volet de l'action entreprise par ACTIO POPULI, élaborer un réseau international avec d'autres organisations similaires à travers le monde.
« A partir du moment où le nombre de 5.000 personnes est atteint sur la liste des requérants, l’idée peut se répandre au-delà des frontières. Cela montrera aux autres pays que nous sommes professionnels et que nous aspirons à une véritable démocratie. On pourra ainsi assister d’autres pays dans l’organisation concrète d’initiatives de ce type. Le point de coordination de toutes ces actions sera www.actiopopuli.eu ou www.actiopopuli.org (en construction). »
Vous voulez en savoir plus sur cette initiative ? Vous voulez saisir l'opportunité de cette crise pour recréer une vraie démocratie (et non une démocratie d'apparat) ? Vous souhaitez rejoindre le vent d'une révolution pacifique ? Rendez-vous sur leur site à l'adresse www.actiopopuli.be/fr/home/ où vous trouverez le détail de leur projet ainsi que des réponses à des questions fréquemment posées.

Morpheus sur: http://www.agoravox.fr/