samedi 5 janvier 2013

Les gènes des plantes peuvent influer sur notre santé

Des chercheurs chinois ont découvert dans le sang et les organes humains des traces d’ARN provenant du riz. L’équipe de l’Université de Nankin, menée par le biologiste Chen-Yu Zhang, a démontré que ce matériel génétique pouvait se fixer à l’intérieur des cellules du foie et influer sur le taux de cholestérol dans le sang.


Le type d’ARN en question est appelé micro-ARN en raison de sa taille extrêmement petite. Depuis leurs découverte, des chercheurs ont utilisé les micro-ARN pour bloquer l’expression de certains gènes dans les végétaux, par exemple pour produire une tomate à longue conservation, résistante à la décomposition.

Il y a une dizaine d’année, des études ont montré que les micro-ARN sont impliqués chez l’homme dans dans l’apparition de diverses maladies et qu’ils fonctionnent en bloquant ou en réduisant l’expression de certains gènes.

Quand nous mangeons, nous consommons aussi des régulateurs de gênes

Les chinois ont mit en évidence le premier cas in vivo de micro-ARN d’origine végétale capable de résister à la digestion et d’influer sur les fonctions des cellules humaines. Si les résultats de ces recherches sont confirmés, cela tendrait à prouver que, quand nous mangeons, nous ne consommons pas seulement des vitamines, des sucres, des graisses et des protéines, mais aussi des régulateurs de gènes...

Cette découverte que l’on peut qualifier de révolutionnaire, pourrait avoir des conséquences sur l’étude de l’impact de nouveaux produits alimentaires sur la santé humaine, comme les OGM. Monsanto n’affirme t il pas sur son site Internet qu' "il n’y a aucun besoin ni intérêt à tester l’innocuité des aliments génétiquement modifiés sur les humains"... l’ADN est non toxique et ne présente en lui-même aucun danger !

Affaire à suivre...

D’après l’article "OGM et santé : la polémique éclate à nouveau", du Courrier International n° 1108 du 26 janvier au 1er février 2012, page 46.
Source


Voir également publié par Marc Lafontan
 Contrôler le premier maillon de la chaîne alimentaire : les semences
Ces OGM qui restent actifs après la digestion
Aliments contaminés et effet cocktail
Malbouffe, obésité et QI
Mieux manger aide à mieux résister

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront publiés après approbation, merci de votre compréhension.