jeudi 31 janvier 2013

Fâché par un reportage, Coca-Cola ferme les robinets à France2

Ulcérés par un reportage diffusé sur France 2 sur ses secrets de fabrication, les dirigeants de la firme Américaine ont coupé les vivres à France Télés. Une information du Canard Enchaîné.

C'est Le Canard Enchaîné de ce jour qui l'indique: Les responsables de Coca-Cola France ont modérément apprécié la diffusion sur France 2, le 8 janvier dernier, d'une enquête intitulée "Coca-Cola et la formule secrète". Cette plongée dans les coulisses de cette entreprise, aux secrets de fabrication protégés tel un fourgon de la Brink's, a en effet suscité de vives réactions. Au point qu'un courrier de protestations a été adressé au PDG de France Télévisions, Rémy Pflimlin.
Produit par Nilaya Productions, ce sujet, - qui a rassemblé, selon l'hebdomadaire satyrique, 1,97 millions de téléspectateurs-, a tellement crispé les responsables de la célèbre firme américaine que le budget pub, alloué aux antennes de France Télévisions, a purement et simplement été supprimé.
Plus de spots Coca-Cola sur France Télés en 2013! Ainsi en ont décidé ses responsables : une sanction, qui en dit long sur la conception de la liberté d'information d'une marque aux méthodes radicales. Le manque à gagner pour France Télés s'élèverait à quelques 2 millions d'euros. 

http://www.lexpress.fr/

Quels sont les bienfaits du piment ?

Piment de la Tunisie

Un psychologue l’appel du “masochisme bénin”. La saveur la plus populaire après le chocolat.

Le terme piment ou piment fort (Légume vert ou rouge) (qc) est un nom vernaculaire utilisé pour désigner plusieurs espèces de plantes annuelles de la famille des Solanacées. Elles sont originaires d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, cultivées comme plante potagères pour leurs fruits aux qualités alimentaires et aromatiques. Le terme désigne aussi le fruit de cette plante.

Le piment est utilisé frais ou sec entier ou en poudre.

Bienfaits du piment - bienfait de la capsaide Grâce à la capsaïde le piment est excellent pour soigner la grippe, rhumes et aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires. Le piment est antibactérien, antiseptique, diurétique, sudorifique et digestif En usage externe il soulage l'arthrite, le rhumatisme et la dystrophie - ne jamais appliquer sur une plaie par contre.

Vitamines du piment Vitamine A : Elle facilite le métabolisme, la fixation, ainsi que l'assimilation des acides aminés et des protéines.

Vitamine E : Cette vitamine joue un rôle antitoxique dans notre organisme, En outre, puisqu'elle est liposoluble, elle entre facilement à l'intérieur de la structure cellulaire de la peau et freine les phénomènes d'oxydation nuisibles pour notre santé et qui engendrent le processus de vieillissement.

Vitamine C : Chaque fois que notre organisme est affaibli et exposé au agents pathogènes, nous avons besoin de vitamine C pour soutenir notre système immunitaire qui agit à travers les globules blancs. En outre l'acide ascorbique renforce les parois des capillaires dans la circulation veineuse périphérique. Le piment est particulièrement riche en cette substance : cent grammes de produit sec contiennent cent vingt milligrammes de vitamine C.

Vitamine K : C'est une vitamine qualifiée d'hémostatique en vertu de son pouvoir coagulant dans le sang et de son action cicatrisante.

Vitamine PP : Contrairement à la vitamine PP, beaucoup d'autres vitamines ne sont plus présentes dans le piment desséché ; la caractéristique principale d la vitamine PP réside, en effet, dans le fait qu'elle reste inaltérée dans le temps.

Le piment notre ami On connait tous le piment pour les sensations de brûlures qu'il provoque en entrant... et en sortant. Pour beaucoup cela suffit à en faire un ennemi intime. Pourtant le piment ne mérite pas la mauvaise réputation qui lui est faite car il possède de nombreuses propriétés bénéfiques pour l'organisme : stimule la salivation et aide à une meilleure digestion prévient la formation de gaz dans les intestins lutte contre la formation de caillots sanguins déclencheurs de crises cardiaques et d'attaques cérébrales déclenche la diffusion d'endorphine (anti douleur similaire à la morphine) dans l'organisme haute teneur en vitamine C et Betacarotène (propriétés anti cancéreuses) en activant le métabolisme il aide le corps à supporter la chaleur Contrairement à ce que l'on croit, le piment n'irrite pas les parois de l'estomac, au contraire il active les sucs gastriques. Il ne déclenche pas non plus d'ulcères (mais il ne vaut mieux pas en manger si on a déjà un ulcère).

Voilà c'était juste pour dire aux futurs voyageurs en Asie du Sud-Est qu'il ne faut pas avoir peur de goûter certains plats épicés, et que les bienfaits du piment valent bien qu'on s'enflamme un peu les papilles.

Le piment, bienfaiteur de la prostate?

Le piment qui pique le nez, vous fait prendre des couleurs et vous chauffe les oreilles serait bon pour la santé, et en particulier contre le cancer de la prostate. Mais comment cela se fait-il?

L'effet sensationnel que provoque le piment rouge dans notre bouche est en fait dû à la capsaïcine. Plus un piment en contient plus il enflamme votre langue. Mais la capsaïcine ne s'en tiendrait pas là !

Une étude de l'Institut de cancérologie de l'hôpital Cedars-Sinaï et de l'Université de Californie à Los Angeles portant sur les cancers de la prostate, a démontré que cette substance serait capable de tuer certaines cellules cancéreuses. L'injection de capsaïcine dans des cellules prostatiques cancéreuses (chez des souris) a conduit à leur apoptose (la mort des cellules cancéreuses mais pas des cellules saines). 80 % des cellules cancéreuses de la prostate portées par les souris ont été détruites. "La capsaïcine a eu un profond effet anti-proliférant sur les cultures de cellules humaines de cancer de la prostate", a souligné l'un des chercheurs ayant participé à l'étude. La découverte est de taille lorsqu'on sait que 680 000 hommes sont atteints chaque année d'un cancer de la prostate dans le monde !

Ces découvertes récentes s'ajoutent à d'autres vertus connues depuis déjà des siècles. Le piment est un anti-inflammatoire très efficace et pour terminer sur un registre plus léger, c'est aussi un aphrodisiaque puissant !

Yon ti diplis Nom botanique: Capiscum Frutescens Nom commun: piment de cayenne, petit piment, tabasco Famille:

Genre: Capiscum Espèce: Frutescens Parties utilisées: fruits arbuste de caspiscum frutescens UTILISATION Thérapeutique: le fruit est riche en vitamine A, B, C, sels minéraux. La capsaîcine contenue dans le fruit est un stimulant de l'appétit, elle favorise l'élimination des graisses, son action anti-aggrégante des plaquettes sanguines fluidifie la circulation.   

Comme une odeur de pauvreté...

On parle souvent dans nos sociétés d'un phénomène qui, hélas, tend à prendre de plus en plus d'importance : l'exclusion due à la pauvreté, à la misère, au chômage... La misère et la pauvreté sont perceptibles dans les vêtements sales, élimés que portent les gens, parfois sur les visages pleins de lassitudes, parfois encore dans une sorte de repliement sur soi, de honte...

Mais l'exclusion peut prendre encore de nos jours d'autres formes parce que l'on vit dans un monde plein de parfums plus ou moins luxueux, de savons aux senteurs étudiées et élaborées... il n'est pas question d'admettre les odeurs "nauséabondes "de la misère et de la pauvreté...

Une famille précaire a été ainsi expulsée du musée d'Orsay, à Paris, samedi dernier, en raison de mauvaises odeurs. La famille faisait une visite, accompagnée d'un bénévole de l'association Agir pour la dignité... Un couple et leur petit garçon d'une dizaine d'années déambulaient parmi les toiles de maître et statues quand un gardien les a priés instamment de bien vouloir quitter le musée. "Des visiteurs s'étaient plaints" de leur odeur, voilà le motif de leur exclusion ! Une exclusion qui s'ajoute donc aux autres pour compléter le tableau !

Le bénévole d'ATD qui les accompagnait a d'abord refusé de sortir, rappelant au gardien que le règlement n'interdit pas l'accès des pauvres au musée. Mais très vite entouré de quatre agents, il s'est vu obligé d'évacuer les lieux... Tout est ainsi prétexte à exclure, à dénoncer, à rejeter ce qui ne correspond pas à la norme, dans nos sociétés de l'apparence, du bonheur de façade, et même les odeurs sont proscrites quand elles ne rentrent pas dans le cadre habituel et normatif de la société.

Comment des gens ont-ils osé se plaindre et refuser la proximité de gens déjà exclus et miséreux ? Comment des gens cultivés, visiteurs de musée ont-ils pu se livrer à une telle démonstration d'intolérance et de rejet des autres ? Il est possible que la direction elle-même du musée ait pris cette initiative déplorable...

Au fond, l'odeur même de la pauvreté gêne, dérange, perturbe l'univers aseptisé de certaines personnes qui ne supportent pas de côtoyer la pauvreté dans des lieux publics ouverts à tous....

C'est bien un signe des temps : on refuse de voir, de sentir, d'entendre, de toucher du doigt la misère...On refuse ce qui est différent de nous... On peut parler d'une véritable discrimination de la misère....

Certaines personnes victimes d'exclusion ne peuvent se laver : les bains publics ont disparu de nos univers urbains, même l'hygiène n'est pas accessible à tout le monde...

Il faut déplorer et refuser ces formes d'intolérance qui agitent nos sociétés : la pauvreté se voit, se sent, elle est réelle : essayons de la combattre par tous les moyens, essayons de voir les détresses et les désarrois qui nous entourent sans les rejeter....

http://fr.sott.net/

L'abus de viande nuit à la planète



La consommation mondiale en viande a doublé en 20 ans et continue de croître. Afin de satisfaire la demande, l'élevage intensif et l'élevage extensif se sont largement démocratisés. Cette tendance a des conséquences écologiques néfastes : l'élevage est aujourd'hui responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre et représente une cause de déforestation et de pollution. Par ailleurs, l'élevage industriel, qu'il se destine à l'alimentation ou à l'exploitation de fourrure, pose toujours le problème de la souffrance des animaux. 
 
Entre 1990 et 2010, la consommation mondiale de viande est passée de 143 à 286 millions de tonnes. Elle a donc pratiquement doublé en 20 ans (1). Elle pourrait doubler encore d'ici à 2050. (2) La consommation croît plus particulièrement dans les pays en développement parce que leur population augmente et parce que leur régime alimentaire évolue - des populations parfois sous ou mal nourries accèdent à une alimentation plus riche. Elle atteint aujourd’hui environ 30 kg de viande par an et par habitant, contre 80 kilo dans les pays industrialisés. (3)

Dégradations environnementales
L’élevage requiert des surfaces importantes : c’est l’activité humaine qui utilise le plus de terres. Selon la FAO, les pâturages occupent 26 pour cent de la surface émergée de la terre, tandis que la production fourragère requiert environ un tiers des terres arables. (4) En particulier dans les zones arides, le surpâturage favorise l’érosion des sols.
L’élevage extensif est la principale cause de déforestation en Amérique. La FAO estime qu’entre 2005 et 2010 le couvert forestier diminuera de 1,2 million d'hectares en Amérique centrale et de 18 millions d'hectares en Amérique du Sud. D'ici 2010, respectivement 62 et 69% des terres défrichées d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale seront converties en pâturages. (5)
 

La culture du soja est l’autre grande cause de déforestation en Amérique latine. Or, elle est principalement destinée à l’exportation pour nourrir les élevages intensifs occidentaux.
Toujours selon la FAO, l’élevage est une source importante de pollution de l’eau, libérant dans les cours d’eau des déchets animaux, des antibiotiques, des hormones. Les tanneries déversent des produits chimiques. Le secteur engendre aussi près des deux tiers de l'ammoniac d'origine anthropique, qui contribue aux pluies acides. Il est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre, soit plus que le secteur des transports. (6)

Disparition des petits éleveurs ruraux
Le secteur de l'élevage nourrit et fait vivre un milliard de personnes dans le monde, en particulier dans les zones arides, où les animaux d'élevage sont souvent l’une des seules sources de moyens d'existence. Il représente pour de très nombreux autres des revenus complémentaires indispensables.
Mais avec le développement de l’élevage intensif dans les pays du Sud, la production de viande s’est déplacée de la campagne vers les zones urbaines et péri-urbaines. Aujourd'hui, dans le monde, 80% de la croissance du secteur de l'élevage est le fait des systèmes industriels.
Quant au pastoralisme, il est également en voie de disparition malgré le fait qu'il joue un rôle important dans certains équilibres biologiques. Il structure les paysages, aide à débroussailler les terrains et protège ainsi des incendies. En Occident, il bénéficie, quoique modestement, du tourisme vert.

Elevage intensif et souffrance animale
L’élevage intensif créé de la souffrance animale. Entassés dans des bâtiments fermés, mutilés parfois, ils connaissent des conditions de vie effroyables. Sevrés trop rapidement, les porcelets mangent la queue de leurs congénères. Afin d’éviter cela, on la leur coupe. Les poulets élevés pour leur chair, entassés dans des bâtiments surpeuplés, ne voient jamais la lumière du jour, grandissent trop rapidement, souffrent des pattes et font des arrêts cardiaques, pour ne citer que ces exemples. (7)

Elevage intensif et risques sanitaires
Des quantités importantes d’antibiotiques et d’antimicrobiens sont associés à l’alimentation des animaux vivant dans des bâtiments surpeuplés, pour les soigner, mais aussi de façon préventive, et comme facteur de croissance. Cela favorise l’apparition de microorganismes résistants aux traitements qui peuvent se propager ensuite à l’Homme et représenter un danger sanitaire. (8)

Menace sur la biodiversité
  La pratique de l’élevage intensif conduit à sélectionner les races d’animaux les plus productifs. Ainsi, au cours des six dernières années, 62 races d’animaux d’élevage ont disparu, soit pratiquement une par mois. (9)
Pour répondre à la demande croissante de leur population en produits animaux, les pays en développement sont tentés de copier les pays développés en remplaçant leurs races locales par des espèces plus productives, menaçant ainsi un peu plus la diversité des races domestiques dans le monde.

Les élevages biologiques
Si l’on prend en considération les coûts engendrés par la lutte contre la pollution et les maladies développées par les animaux élevés de manière industrielle, alors un élevage biologique, qui respecte le bien-être animal, ne coûte pas forcément plus cher qu’un élevage industriel. Les animaux, en meilleure santé, ne nécessitent moins de dépenses en médicaments et ont un taux de mortalité plus faible.
La viande d’animaux élevés dans ces conditions est réputée avoir meilleur goût. En France, le label agriculture Biologique (AB) garantit aux consommateurs des produits animaux élevés dans des conditions décentes (voir fiche Alimentation).

Les animaux d’élevage non alimentaires
Les conditions de vie des animaux d’élevage non alimentaires ne sont guère meilleures que celles des animaux élevés pour leur viande. En France, par exemple, environ 90% des fourrures proviennent de l’élevage. Les 40 élevages de vison produisent chaque année environ 500 000 peaux. Les visons et les renards sont élevés dans des petites cages grillagées, alors qu’à l’état sauvage, leur territoire s’étend sur plusieurs kilomètres.
Symptômes de leur souffrance, les animaux élevés pour leur fourrure adoptent des comportements anormaux d’auto-mutilation et d’agressivité envers leurs congénères ou leur progéniture. Aux Pays-Bas, l'élevage des renards et des chinchillas pour leur fourrure a été interdit à la suite des campagnes menées par les associations de défense des animaux. Il en est de même en Suisse pour les visons. (10)

En Chine et en Asie, des animaux sont élevés pour la médecine chinoise. Ainsi, des milliers d’ours à collier, élevés dans des fermes insalubres, sont maintenus en captivité afin d’extraire leur bile. Un cathéter enfoncé dans leur vésicule biliaire, ces ours passent leur vie dans la souffrance. (11) En décembre 2006, le Parlement européen a demandé à Pékin d’interdire ce type d’élevage, mais la Chine a refusé. (12)

http://www.goodplanet.info/

Chine : Pékin en pleine asphyxie, des millions d'habitants appelés à rester chez eux, les hôpitaux débordés


Les autorités de Pékin conseillaient mercredi 30 janvier à des millions d'habitants de rester si possible à leur domicile, face à la forte pollution atmosphérique persistante contre laquelle quelques mesures locales ont été par ailleurs annoncées. La capitale chinoise étouffe depuis trois jours sous un épais brouillard de particules nocives, après avoir connu à plusieurs reprises en janvier d'autres pics de pollution d'une densité inédite.

A Pékin, mégalopole de 20 millions de personnes où circulent plus de 5 millions de véhicules, le gouvernement municipal a déconseillé de sortir aux enfants, aux personnes âgées et aux résidents à la santé pouvant être affectée par les particules nocives, et d'en tout cas limiter leurs sorties. Et les radios du matin invitaient les habitants à rester le moins possible dans les rues, où de plus en plus d'habitants se déplacent le visage recouvert d'un masque filtrant, certains le conservant même à leur travail ou à leur domicile.
Niveau de pollution "dangereux"

Mardi, les autorités locales ont affirmé avoir imposé la fermeture de 103 usines et avoir interdit à 30% du parc des voitures officielles de circuler. Ces mesures timides n'ont pas permis d'éviter de nouveaux taux préoccupants. L'ambassade des Etats-Unis, qui calcule et publie son propre indice de qualité de l'air, jugeait que la pollution atmosphérique avait atteint un niveau "dangereux" mercredi après-midi.

Le gouvernement chinois peut de moins en moins ignorer la mobilisation croissante des Chinois contre ce fléau, surtout face aux centaines de vols annulés ou retardés ces dernières semaines et aux habitants en détresse respiratoire qui affluent dans les hôpitaux.

Deuxième économie de la planète et premier marché automobile mondial, la Chine voit son environnement menacé par ses nombreuses industries polluantes, son trafic routier en constante expansion et son laxisme pour protéger les écosystèmes. La Chine consomme désormais autant de charbon que l'ensemble des autres pays de la planète. Le pays en tire plus de 70% de son énergie.
Les hôpitaux connaissent un afflux de patients...

Les pics de forte pollution atmosphérique ces derniers jours à Pékin ont provoqué un afflux dans les hôpitaux de patients en détresse respiratoire, a rapporté jeudi la presse officielle. Le nombre de cas de personnes souffrant de problèmes pulmonaires ou de difficultés respiratoires a enregistré une hausse de 20% dans la capitale chinoise, selon une enquête du journal Pékin-matin. Les problèmes respiratoires concernaient 50% des admissions au service des urgences d'un grand hôpital pour enfants, a aussi précisé le quotidien.

 Nature Alerte
Pour Israël, sur les champs de bataille, les avions de guerre du futur seront accompagnés de drones-papillons “Made in Israel”.
On en parle depuis bien longtemps : les drones-papillons sont là. Ce qui est nouveau et révolutionnaire dans l’annonce récente de IAI, c’est la mise en route opérationnelle à grande échelle de drones-papillons-espions qui n’existaient que sur le plan expérimental (les industriels Français de l’aéronautique militaire ont aussi tenté de lancer des drones-papillons).
Secret de polichinelle : face à un potentiel de marché considérable, les israéliens sont confrontés à une rude concurrence depuis trois à cinq ans dans leur leadership mondial en matière de drones militaires et civils. La solution pour faire face à cette concurrence frontale : innover en rafale et créer ce qui n’existait pas. Avec un avantage en plus qui est très spécifique à Israël : utiliser sur le terrain le matériel ultra-sophistiqué inventé, avant de le vendre sur les marchés mondiaux.
Selon un site Russe qui traite des drones-papillons (1) : "La société Israel Aerospace Industries développe des « papillons » – les drones miniatures. La société met au point deux prototypes de dispositifs: un petit « papillon » pesant 8 grammes et un grand, dont le poids est de 13 grammes. Les appareils sont alimentés par les compacts batteries lithium-polymère avec une masse de 2 g, et ils peuvent rester dans l’air pendant 20 minutes. Chaque drone est équipé avec une mini-caméra vidéo, qui ne pèse que 0,1 g.
Un moteur électrique compact, fonctionnant à 7000 tours par minute, met l’appareil en marche. Des commandes de l’opérateur sont contrôlées par un système de commande de vol de drones d’une masse de 3 grammes. Les ailes du « papillon » sont fabriquées à la main de fibre de carbone transparent. Les drones- « papillons » seront utilisés à des fins de renseignement".
Source: (1) http://french.ruvr.ru/2013_01_15/Israel-cree-un-drone-papillon/
 Un drone libellule d'espionnage

Nous sommes humains


Souvent vous m’entendrez dire « …quand je ressens quelque chose dans ma forme humaine » ou « J’ai fait cette expérience en tant qu’humain » ou encore « Cette personne sait vraiment parler en humain. »
Quand je m’exprime de cette manière, cela donne l’impression que je ne suis pas humaine. Ou que celui qui m’écoute n’est pas humain.
Souvent, les gens me disent de quelle planète ou de quelle dimension vibratoire ils viennent. Ils me demandent souvent d’où je viens.
Nous sommes ici pour faire l’expérience de la vie en tant qu’humain parce qu’à ce moment-ci, au moment présent, nous sommes des humains. Le lieu d’où nous venons, la planète à laquelle nous nous identifions, la famille vibratoire avec laquelle nous travaillons n’ont pas d’importance. Le travail le plus important que nous ayons à faire est d’ÊTRE HUMAIN MAINTENANT.
Mais que signifie être humain ?
Est-ce que cela signifie se jeter à corps perdu dans le drame ? Souffrir ? Les guerres ? Les relations extra-conjugales ? Les Lamborghini ?
Eh bien… Oui, et non.
Nous avons bel et bien besoin de faire l’expérience de ces choses et c’est ce que nous faisons depuis de nombreuses vies ou, en une vie. Cependant, la véritable expérience à être humain réside dans le fait de devenir totalement  immergé dans le présent, et ressentir avec tous nos sens humains, MAINTENANT, d’observer, d’expérimenter, de ressentir.
L’ascension est simplement le fait de devenir tout ce que vous êtes maintenant. Ceci intègre votre humanité et tous vos autres —  » tés « .
Retrouvez le chemin du lieu où vous vous sentez chez vous. C’est de cet endroit dont vous êtes issu en tant qu’être humain. Faites l’expérience d’être humain MAINTENANT.

inelia
Inelia Benz
 

Traduit par Jacqueline pour ascension101.com

60 jours de prison pour avoir recueilli un faon blessé

Les autorités américaines ont-elles l'intention à de nombreux niveaux de battre des records dans l'absurdité, le sadisme et la connerie ? Encore un bon coup de gueule de Mike Adams pour cette lamentable affaire de faon. Vous pourrez voir des photos du faon et du couple ICI (vidéo en anglais, mais je dis à des lecteurs non anglophones comme Dany de juste regarder les photos, les explications de l'affaire sont traduites ci-dessous).

Traduction partielle de l'article de Mike Adams.

La police d'état tourne à la barbarie : un couple fait face à 60 jours de prison pour avoir secouru un bébé cerf blessé

Le faon "Dani"

(NaturalNews) Un couple de l'Indiana a sauvé un bébé cerf blessé et l'a sauvé de la mort en lui donnant le biberon, en le soignant et en lui donnant un toit. Ils ont nommé le petit orphelin Dani. Quand les autorités de l'état de l'Indiana ont appris cet acte de compassion courageux, ils ont ordonné une euthanasie du cerf (parce que le gouvernement veut tuer tout ce que vous aimez).

Après que le jeune cerf se soit ''échappé'' juste avant qu'on programme sa mise à mort – et oui, je pense que le couple l'a probablement libéré plutôt que de le voir tué – l'homme et la femme ont été accusés de possession illégale d'un cerf.

Ils font face aujourd'hui à
2000 dollars d'amende et à 60 jours de prison.

Voici encore un autre exemple d'une police du gouvernement qui se transforme en barbare et qui bat des records d'absurdité et de folie comme pour les innombrables autres histoires semblables comme des raids armés pour les distributeurs de lait cru.
Qui veut tuer le cerf et emprisonner le couple ? Le département des ressources naturelles

Les salopards derrière cette action, sont, on aurait pu s'en douter, le département des ressources naturelles de l'Indiana. C'est ce même département dans le Michigan qui a obligé de petits fermiers de cet état à massacrer leurs propres porcelets.

Ce à quoi nous assistons aujourd'hui à travers l'Amérique, aussi bien au niveau des états qu'au niveau fédéral est à un gouvernement qui personnifie le mal, ignorant les criminels réels tout en menaçant d'amendes et d'emprisonnement des ''petites gens'' qui ne font que vouloir faire le bien.

Des exemples récents :

La jardinière du Michigan, Julie Bass a été menacée de prison pour avoir enseigné à son jeune fils des techniques de jardinage dans son jardin planté devant la maison.

Une femme de Tulsa, dans l'Oklahoma, a vu son jardin médicinal détruit par des ''officiels'' brutaux du gouvernement qui ont attendu qu'elle soit partie pour éventrer tout son carré d'herbes comestibles.

James Stewart, l'homme de Californie au lait cru, a été soumis à une incroyable torture dans la prison du comté de Los Angeles pour le crime d'avoir distribué du lait cru frais à d'heureux consommateurs (j'avais traduit
l'article à ce sujet). Ses ''aliments crus'' ont été saisis par un raid armé de plusieurs agences du gouvernement durant lequel pour 50.000 dollars d'oeufs, de lait, de fruit et de viande ont été confisqués et ensuite détruits. Pendant sa détention dans le comté de Los Angeles, il a été privé de nourriture, a subi une hypothermie et a vu sa cellule intentionnellement inondée avec des déjections de toilettes comme punition.

Ce ne sont que quelques exemples parmi d'autres d'une police gouvernementale qui devient folle furieuse en Amérique. Il en existe bien d'autres pour celui qui ose regarder.
(...)

SOURCE

Vu ici

Une patch contenant des centaines de micro-aiguilles qui pénètre la peau et qui injecte des vaccins de "nouvelle génération"

Vu ici

* Ces vaccins de "nouvelle génération", injection de matériel génétique pouvant potentiellement créer des mutations à l'intérieur de l'organisme humain, sont à redouter parce qu'ils pourraient induire des transformations génétiques hasardeuses et effrayantes.   Les recherches de Sharon Gilbert sur l'introduction de matériel génétique dans les vaccins, et à l'intérieur de multiples traitements médicaux et expériences en laboratoire, sont suffisantes pour nous laisser craindre ces pratiques médicales et scientifiques où l'humain pourrait devenir l'hôte de manipulations génétiques chimériques.  Le but poursuivi: corrompre l'ADN humain, la "semence de la femme" (Genèse 3:15)...

Tu as vu le fer mêlé avec l'argile, parce qu'ils se mêleront par des alliances humaines; mais ils ne seront point unis l'un à l'autre, de même que le fer ne s'allie point avec l'argile.  Daniel 2:43

Les chercheurs disent que le principe du tattoo pourrait offrir une façon moins douloureuse d'offrir la nouvelle génération de vaccins.  Ils prétendent que le système pourrait même être utilisé pour fournir des vaccins à ADN pour des maladies comme le VIH.

Les micro-aiguilles peuvent perforer que les couches superficielles de la peau évitant ainsi de toucher les terminaitions nerveuses et les vaisseaux sanguins, contrairement aux aiguilles hypodermiques.

Ce tattoo vaccinal pourrait être utilisé pour fournir des vaccins à ADN, une nouvelle génération de vaccins qui au lieu de développer une immunité contre les maladies en exposant le système immunitaire à des envahisseurs potentiels, fourniraient des gènes de contagions dans le système des patients.

Source:

EDF cible d’une attaque géante de pirates du web

© reuters.
L’électricien national EDF est la cible d’une attaque géante des pirates du web sur son site internet clients depuis plusieurs mois, révèle Le Parisien/Aujourd’hui en France jeudi. “EDF est la cible de 200 à 300 cyberattaques par mois et chaque jour une dizaine de sites pirates se créent pour mener cette opération de “phishing” sans précédent”, écrit le journal.
“L’offensive, d’une ampleur significative, a commencé en août 2012 et le phénomène ne cesse, depuis, de s’amplifier” a déclaré au journal Olivier Jehl, directeur des relations clients Internet d’EDF.
“Votre paiement a été refusé par votre établissement bancaire… Pour éviter la pénalité de retard, nous donnons la possibilité de payer en ligne en utilisant votre carte bancaire. En cliquant sur un lien, le client menacé de coupure s’il ne régularise pas sa situation, se retrouve sur une page d’accueil du site d’EDF avec un formulaire l’invitant à transmettre ses coordonnées bancaires”, explique le quotidien.

“Jusqu’à présent, nous avions 20.000 signalements de mails frauduleux par mois de la part de nos clients. En janvier, nous avons eu 40.000 signalements”, précise le responsable d’EDF. “L’entreprise multiplie les avertissements et les conseils de prudence à ses clients et dès lundi, elle ouvrira une adresse e-mail sur laquelle on pourra signaler les courriels frauduleux, toujours selon le journal. “EDF ne demande jamais de coordonnées bancaires par mail à ses clients” rappelle Olivier Jehl.
Source: 7sur7.be

Gaspillage des énergies fossiles (on marche sur la tête)

La "formation Bakken" n'est pas une métropole  Simplement du gaz qui brûle.



Dans cet Etat du Dakota du Nord, "les compagnies pétrolières, situées au cœur du boom du gaz de schiste aux Etats-Unis, brûlent assez de gaz pour alimenter tous les foyers de Chicago et Washington", fait remarquer le Financial Times. Selon le quotidien économique, le volume de gaz brûlé a augmenté de 50 % l'année dernière dans cet Etat, où l'exploitation du gaz de schiste et du pétrole a pris, depuis peu, des allures de "ruée vers l'or noir" (selon les termes du Figaro et d'Atlantico). 
Au Texas, autre région pionnière dans l'exploitation du gaz de schiste, les permis de "torchage" – cette pratique qui consiste à brûler dans des torchères le gaz issu de l'extraction du pétrole – ont été multipliés par six entre 2010 et 2012, d'après le Financial Times. Selon la banque mondiale enfin, le volume de gaz brûlé ainsi aux Etats-Unis a triplé en cinq ans, hissant le pays au cinquième rang des Etats les plus "torcheurs" de la planète, derrière la Russie, le Nigeria, l'Iran et l'Irak.
PLUS RENTABLE DE LE BRÛLER
Si le gaz naturel part ainsi en fumée, c'est que, du fait de son bas prix, il revient moins cher de le brûler que de construire les infrastructures nécessaires à son acheminement et à sa commercialisation. Malgré ce que cette pratique implique en termes de pollution atmosphérique ou encore d'émissions de gaz à effet de serre : dans le Dakota du Nord, elle augmenterait de 20 % les émissions issues de l'exploitation de pétrole et de gaz de schiste, toujours selon le Financial Times.
Selon le Global Gas Flaring Reduction – qui regroupe les principales compagnies pétrolières et une vingtaine de pays en vue de réduire le "torchage" –, les émissions de CO2 provoquées par la combustion du gaz totalisent ainsi près de 1,5 % des émissions mondiales totales. Ces dernières années, entre 130 et 150 milliards de mètres cubes de gaz naturel ont été brûlés par an. Soit le tiers de la consommation de gaz de l'Union européenne, et près du quart de celle des Etats-Unis.
UN GASPILLAGE COÛTEUX
Le torchage constitue aussi un vaste gaspillage d'une énergie fossile non renouvelable. Une donnée que l'on peut mettre en parallèle avec un rapport publié en janvier par le World Future Council, et repéré par un article du Guardian intitulé "Quand arrêterons-nous de gâcher les énergies fossiles en les brûlant ?"
Ce rapport (PDF) tente de chiffrer le coût de ce gaspillage des énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon), dont on sera tributaire dans le futur non seulement pour nos besoins énergétiques, mais aussi pour de nombreuses applications industrielles – produits chimiques, engrais, médicaments, plastique, énumère le Guardian.
Résultat : les pertes causées par la consommation actuelle des énergies fossiles – et qui ne seront donc plus disponibles à l'avenir – s'élèveraient de 3 200 à 3 400 milliards de dollars par an, estime le World Future Council. Un coût qui n'apparaît pas, souligne-t-il, dans les chiffres avancés pour comparer la rentabilité de ces énergies fossiles avec les énergies renouvelables, généralement jugées moins compétitives.

Source

mercredi 30 janvier 2013

Ondes des mobiles, WiFi : comment le gouvernement a censuré les écolos

Ondes, Wifi, cerveau illustration
Une proposition de loi contre les nuisances électromagnétiques va être discutée cette semaine. Elle a été expurgée de tout ce qui aurait pu fâcher les opérateurs.

Y a-t-il, en germe dans les ondes électromagnétiques, un potentiel « scandale de l'amiante » ?

Au nom du principe de précaution, les écologistes ont déposé une proposition de loi, en décembre dernier, pour protéger le public des technologies sans fil. Le débat, qui démarre jeudi prochain au Parlement, est un pétard mouillé.

Il ne reste déjà presque plus rien du texte d'origine, après son passage mercredi en commission. Denis Baupin, vice-président Europe écologie - Les Verts de l'Assemblée nationale, résume :
« La logique du gouvernement est plus dictée par l'envie de développer les services en matière de nouvelles technologies que de protéger la population. Nous, on pense que ce ne sont pas les opérateurs qui décident des politiques publiques. »
C'était pourtant écrit en toutes lettres dans l'accord de gouvernement PS-EELV, signé avant la victoire de François Hollande :
« Nous appliquerons le principe de précaution sur les champs électromagnétiques. »
La suite ici

Vous SAVEZ que Vous Avez Téléchargé un Nouveau Logiciel Physique


 
Chers amis,

Cette semaine pourrait sembler bizarre, peut-être même décourageante pour un grand nombre. Non pas parce que vous n’êtes pas un Travailleur de Lumière ou parce que vous ne faites pas les choses correctement, mais parce que vous vous ajustez aux énergies de la semaine passée.
Ce mauvais moment sera de courte durée.
Le téléchargement d’un nouveau logiciel, comme vous l’avez fait physiquement la semaine dernière, peut souvent être ressenti comme contre-productif. Même les activités les plus courantes sont lourdes et prennent du temps. Non pas parce que quelque chose ne fonctionne pas avec ce logiciel, mais parce que vous ne comprenez pas encore comment il marche. Donc, c’est ainsi pour l’instant et il en sera de même peut être encore pendant un certain temps. Ce qui était facile dans l’Ancien Âge ne l’est plus.Votre forme physique s’adapte au logiciel du Nouvel Âge.
La plupart des logiciels ont plus de possibilités que celles que vous souhaitez utiliser – il en est de même avec le logiciel de votre nouvel Être physique.
Chacun sur terre a également reçu des «charges» d’énergie les 12/12/12 et 21/12/12. Mais tout le monde n’utilise pas cette énergie de la même manière – ou bien même pas du tout. L’énergie excédentaire peut vous rendre plus irritable ou agité.
Certains d’entre vous sont en train de maîtriser leur nouveau logiciel physique. D’autres accumulent des charges électriques – si on peut dire – et vous avez la sensation d’avoir besoin de faire quelque chose, n’importe quoi – mais vous ne savez pas ce que c’est.
Pour les Travailleurs de Lumière, ce sentiment ne durera pas alors que vous installerez votre logiciel Nouvel Âge. Pour ceux qui ont peur de ce Nouvel Age, les prochains jours, voire les prochains mois pourraient être inconfortables.
Cette semaine, la plupart se sentent et agissent en étant de mauvaise humeur. Les emplois du temps sont modifiées sans préavis. Les activités, autrefois faciles, vous semblent difficiles. Les nerfs sont à bout.
De telles pensées ne sont pas là pour vous effrayer, mais pour vous avertir que beaucoup sembleront en colère ou confus. Cette confusion n’a rien à voir avec vous.
C’est le début de votre rôle Nouvel Age. Vous pourriez également ressentir de la confusion, surtout en début de semaine, alors que vous commencez à utiliser votre nouveau logiciel. Mais bientôt vous vous sentirez plus stable, plus en accord avec vous-même. Certains pourraient encore avoir des difficultés pendant quelque temps.
Vous, en tant que Travailleur de Lumière vous attendiez ce changement physique. Ceux qui ne sont pas familiers avec le chemin d’un Travailleur de Lumière ont l’impression que leur monde est mis sens dessus-dessous.
Votre rôle est de rester aussi centré que possible tout au long des prochains jours afin que les autres remarquent que même si votre monde est une source de confusion, vous n’êtes pas effrayé par cette confusion. Peut-être que ce rôle vous semble trop difficile. Il est semblable à celui d’un expert en informatique qui rassure les autres afin qu’ils apprécient leur nouveau logiciel une fois qu’ils se seront familiarisés à ses nouvelles fonctionnalités.
Pour certains Travailleurs de Lumière, notre demande peut sembler inadéquate. ‘Où est mon rôle?’
N’avions-nous pas promis que vous deviez créer quelque chose de grande valeur ou que vous sauriez que vous êtes un Travailleur de Lumière? Et bien il en est ainsi. Ceux-là mêmes qui se questionnent concernant leur statut de Travailleur de Lumière sont maintenant troublés parce qu’ils ont un rôle à jouer.
Rester aussi centré et aussi confortable que possible au cours d’une période chaotique peut sembler très facile et très difficile. Facile en termes de: ‘Pourquoi recevoir des félicitations en étant simplement soi-même ?’ Difficile parce que vous avez peut-être envie de vous ‘effondrer’, de vous mettre en colère, ou de demander de l’aide aux autres – cependant il n’y a personne à qui demander de l’aide car vous êtes un Travailleur de Lumière.
Revenons à ‘Quel est mon rôle’? Vous transitionnez dans un ordre spécifique. D’abord, vous transitionnez spirituellement, puis émotionnellement et enfin physiquement. Alors que certains d’entre vous ont maîtrisé les éléments physiques, la plupart sont juste en train d’accéder à leurs capacités physiques, à leur nouveau logiciel. Ceux qui ont déjà maîtrisé leur élément physique manifestent leur rôle. Pour le plus grand nombre de Travailleurs de Lumière, vous commencez tout juste à utiliser votre logiciel Nouvel Age et vous n’êtes pas encore familiarisés avec les capacités de ce nouveau logiciel. Mais vous le serez bientôt.
Cette dernière pensée est votre élément apaisant. Vous SAVEZ que vous avez téléchargé un nouveau logiciel. Vous SAVEZ que vous allez bientôt être compétent dans son utilisation.
C’est ce dont vous avez besoin afin de servir de modèle. D’autres pourraient avoir l’impression d’avoir été à l’aise avec leur ordinateur – leur Être physique – hier pour revenir aujourd’hui en ne sachant plus comment le faire fonctionner. Ils seront frustrés, inquiets et perturbés, comme si tout ce qu’ils avaient connu avait disparu et avait été remplacé par quelque chose qu’ils n’aiment pas.
Laissez-les tempêter – vous en feriez autant si vous étiez un expert en ordinateur car vous savez qu’ils vont bientôt maitriser leur nouveau logiciel – si c’est ce qu’ils SOUHAITENT. Il n’est pas certain que cela soit le cas. Mais alors, ce n’est pas votre rôle de leur répéter encore et encore que tout ira bien lorsqu’ils auront appris à s’en servir.
Votre rôle est d’être un modèle et non pas un gourou.

La suite ici

Un gigantesque "sinkhole" en Chine, qui fait 3229 pieds carré, a causé l'effondrement d'édifices ainsi que l'évacuation de plusieurs personnes


Voir la vidéo sur le lien.  L'explication à tous ces effondrements (sinkholes) n'a jamais été donnée malgré les centaines, voire des milliers, de gouffres qui se sont formés dans les dernières années dans plusieurs pays du monde.  D'ailleurs, dans l'article, nous pouvons lire que la création soudaine et inexpliquée de gouffres en Chine est en augmentation inquiétante.

http://www.businessinsider.com/guangzhou-sinkhole-swallows-buildings-2013-1


Cette liste n'est pas exhaustive...


Un "sinkhole" en Floride de 32 pieds de largeur et de profondeur
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/01/un-sinkhole-en-floride-de-32-pieds-de.html

"Sinkholes" à travers le monde: de quoi il s'agit?
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/08/sinkholes-travers-le-monde-de-quoi-il.html

Monster Sinkholes An Indication That Major Earth Changes Are Coming Along The New Madrid Fault?
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/12/monster-sinkholes-indication-that-major_2.html

Un "sinkhole" qui fait 4 terrains de football et 30 pieds de profondeur dans l'Ohio
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/11/un-sinhole-qui-fait-4-terrains-de.html

Un "sinkhole" de 150 pieds, et 20 pieds de profondeur, où sont tombées 5 personnes dont l'une d'entre elles a été retrouvée morte
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/10/un-sinkhole-de-150-pieds-et-20-pieds-de.html

Méga "sinkhole" en Australie
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/06/mega-sinkhole-en-australie.html

Un "sinkhole" de 18 mètres en Ontario (Canada)
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/06/un-sinkhole-de-18-metres-en-ontario.html

Source

USA, Une importante fuite de pétrole continue de s'echapper dans le golf du Mexique plus de 33 mois aprés la castastrophe de "deep water horizon" en 2010


 
Une importante fuite de pétrole continue de s’échapper dans le golf du Mexique depuis la catastrophe de "Deep water horizon" en 2010, une nappe importante de 10 km s'en dégage depuis quelques jours et fait craindre une nouvelle marée noire.

La région marine de Macombo en Louisaine est toujours irisée de pétrole à la surface de l'océan depuis l'automne dernier, sans qu'aucune explication de la part de BP ou des gardes côtes américains ait été fourni quant à son origine. Elle s'est dramatiquement élargie depuis quelques jours. Sa persistance, même après des semaines de mauvais temps, suggère que le débit de la fuite constatée est important. Les scientifiques qui l'ont échantillonné ont trouvé des preuves de la présence de produits synthétiques tels que la boue de forage dans les échantillons.

Le plus troublant reste que cette nappe que l'on avait remarqué en automne dernier, et qui se répandait perpétuellement sur une surface d'environ un demi-mile de la scène de l'explosion de Deepwater Horizon de 2010, est devenu beaucoup plus importante depuis quelques jours. Elle s'étend aujourd'hui sur plus de 10 km dans le sens sud-nord et elle frole même parfois la cote à moins de 2 km .

C'est grâce au travail incessant de l'association "On the Wings of care", qui continue depuis 2010 d'effectuer régulièrement des survols de vigilance dans la région, que cette nouvelle marée noire a été rendu public. Déjà en Août 2011 et à nouveau en Octobre 2012, elle avait des preuves photographiques qu'elle a rendu public, ces preuves ont forcé BP et les Gardes côtes américains à avouer et à reconnaître publiquement que la fuite de 2010 n'était pas correctement colmater et que des nouvelles observations de nappes de pétrole étaient constaté régulièrement prés de la plate-forme de BP.

Depuis, c'est le silence complet, sinon que la nappe c'est aujourd'hui gravement élargie et qu'une nouvelle marée noire est à craindre.

"Nous ne sommes toujours pas satisfait des réponses de BP à nos nombreuses questions face à cette nouvelle marée noire, et nous craignons le pire , à savoir que ce pétrole provient de fissures sous la mer."

Une seule chose est indéniable, nous avons des preuves photographiques formelles: Du pétrole est toujours en fuite, et ce, 33 mois après l'explosion de "Deep Water Horizon".

mardi 29 janvier 2013

René Guénon : « La Franc-Maçonnerie » (1)

La réputation de la Franc-Maçonnerie n’est plus à faire. Nombreux sont ceux qui désormais ne sont plus dupes ni naïfs quant à ses véritables desseins. La réputation qu’elle s’est construite (seul construction encore à sa portée…) n’est pour autant pas injustifiée. Dans un soucis de vérité, il convient néanmoins de faire apparaitre quelques nuances trop peu mises en valeur, et notamment de faire la distinction entre la Maçonnerie Opérative et Maçonnerie Spéculative.
renéguénonNous avons réunis ici divers commentaires de René Guénon à ce propos. Ces citations sont tirées du livre en deux tomes « Etudes sur la Franc-Maçonnerie et le compagnonage » (Editions Traditionnelles).
sep
Partie 1 : De la Maçonnerie Opérative à la Maçonnerie Spéculative
  • Distinction essentielle
Pour commencer, voici le passage d’un article de René Guénon qui tend à marquer une distinction entre la Maçonnerie Opérative et la Maçonnerie Spéculative, cette distinction est fondamentale. On y trouve également quelques précisions intéressantes sur la déviation opérée au XVIIIe siècle, qui marqua le point de départ d’une dérive qui déboucha sur la Maçonnerie atrophiée que l’on connait.
FM1« Notons tout d’abord, à ce propos, que la distinction entre « Maçonnerie opérative » et « Maçonnerie spéculative » nous paraît devoir être prise en un tout autre sens que celui qu’on lui attribue d’ordinaire. En effet, on s’imagine le plus souvent que les Maçons « opératifs » n’étaient que de simples ouvriers ou artisans, et rien de plus ni d’autre, et que le symbolisme aux significations plus ou moins profondes ne serait venu qu’assez tardivement, par suite de l’introduction, dans les organisations corporatives, de personnes étrangères à l’art de construire.
 Tel n’est d’ailleurs pas l’avis de M. Bédarride, qui cite un assez grand nombre d’exemples, notamment dans les monuments religieux, de figures dont le caractère symbolique est incontestable ; il parle en particulier des deux colonnes de la cathédrale de Wurtzbourg, « qui prouvent, dit-il, que les Maçons constructeurs du XIVe siècle pratiquaient un symbolisme philosophique », ce qui est exact, à la condition, cela va de soi, de l’entendre au sens de « philosophie hermétique », et non pas dans l’acception courante où il ne s’agirait que de la philosophie profane, laquelle, du reste, n’a jamais fait le moindre usage d’un symbolisme quelconque. On pourrait multiplier les exemples indéfiniment ; le plan même des cathédrales est éminemment symbolique, comme nous l’avons déjà fait remarquer en d’autres occasions ; et il faut ajouter aussi que, parmi les symboles usités au moyen âge, outre ceux dont les Maçons modernes ont conservé le souvenir tout en n’en comprenant plus guère la signification, il y en a bien d’autres dont ils n’ont pas la moindre idée (1).
FM2
Il faut à notre avis, prendre en quelque sorte le contre-pied de l’opinion courante, et considérer la « Maçonnerie spéculative » comme n’étant, à bien des points de vue, qu’une dégénérescence de la « Maçonnerie opérative ». Cette dernière, en effet, était vraiment complète dans son ordre, possédant à la fois la théorie et la pratique correspondante, et sa désignation peut, sous ce rapport, être entendue comme une allusion aux « opérations » de l’« art sacré », dont la construction selon les règles traditionnelles était une des applications. Quant à la « Maçonnerie spéculative » qui a d’ailleurs pris naissance à un moment où les corporations constructives étaient en pleine décadence, son nom indique assez clairement qu’elle est confinée dans la « spéculation » pure et simple, c’est-à-dire dans une théorie sans réalisation ; assurément, ce serait se méprendre de la plus étrange façon que de regarder cela comme un « progrès ». Si encore il n’y avait eu là qu’un amoindrissement, le mal ne serait pas si grand qu’il l’est en réalité ; mais, comme nous l’avons dit déjà à diverses reprises, il y a eu en outre une véritable déviation au début du XVIIIe siècle, lors de la constitution de la Grande Loge d’Angleterre, qui fut le point de départ de toute la Maçonnerie moderne. Nous n’y insisterons pas davantage pour le moment, mais nous tenons à faire remarquer que, si l’on veut comprendre vraiment l’esprit des constructeurs du moyen âge, ces observations sont tout à fait essentielles ; autrement, on ne s’en ferait qu’une idée fausse ou tout au moins fort incomplète.
(1) Nous avons eu dernièrement l’occasion de relever, à la cathédrale de Strasbourg et sur d’autres édifices d’Alsace, un assez grand nombre de marques de tailleurs de pierres, datant d’époques diverses, depuis le XIIe siècle jusqu’au début du XVIIe ; parmi ces marques, il en est de fort curieuses, et nous avons notamment trouvé le swastika, auquel M. Bédarride fait allusion, dans une des tourelles de la flèche de Strasbourg. »
À propos des constructeurs du Moyen-Âge,
Publié dans le numéro de janvier 1927 du Voile d’Isis
  • Maçonnerie : Centenaire ou millénaire ?
Dans cet extrait, René Guénon témoigne de l’impossibilité de déterminer l’époque à laquelle remonte la Maçonnerie, et expose les erreurs courantes que font les modernes à ce sujet.
« Dans le Grand Lodge Bulletin d’Iowa (numéro de janvier), un article est consacré à l’« âge de la Maçonnerie », ou, pour mieux dire, à montrer que celui-ci est en réalité impossible à déterminer ; le point de vue des historiens modernes, qui ne veulent pas remonter plus loin que la fondation de la Grande Loge d’Angleterre en 1717, est assurément injustifiable, même en tenant compte de leur parti pris de ne s’appuyer que sur des documents écrits, car il en existe tout de même d’antérieurs à cette date, si rares soient-ils. Il est d’ailleurs à remarquer que ces documents se présentent tous comme des copies d’autres beaucoup plus anciens, et que la Maçonnerie y est toujours donnée comme remontant à une antiquité fort reculée ; que l’organisation maçonnique ait été introduite en Angleterre en 926 ou même en 627, comme ils l’affirment, ce fut déjà, non comme une « nouveauté », mais comme une continuation d’organisations préexistantes en Italie et sans doute ailleurs encore ; et ainsi, même si certaines formes extérieures se sont forcément modifiées suivant les pays et les époques, on peut dire que la Maçonnerie existe vraiment from time immemorial, ou, en d’autres termes, qu’elle n’a pas de point de départ historiquement assignable. »
Comptes rendus d’articles de revues, Mars 1939
  • Une filiation traditionnelle ?
Suite à la parution dans la Vita Italiana (numéro d’avril) d’un article de Julius Evola, autre grand représentant de la Tradition en occident, René Guénon argumente sur son désaccord avec ce dernier sur la filiation Traditionnelle de la Maçonnerie.
 « Seulement, comme il y a là quelque chose qui semble inconciliable avec les tendances que l’on constate dans la Maçonnerie actuelle, il se demande s’il y a bien eu une filiation continue, ou s’il n’y a pas eu plutôt une sorte de « subversion » ; il inclinerait même à penser que les éléments traditionnels ont pu être simplement « empruntés » à des sources diverses, sans qu’il y ait eu transmission régulière, ce qui expliquerait, suivant lui, une déviation qui aurait été impossible « si l’organisation maçonnique avait été conduite par des chefs qualifiés ». Nous ne pouvons le suivre sur ce point, et nous regrettons qu’il se soit abstenu d’étudier de plus près la question des origines, car il aurait pu se rendre compte qu’il s’agit bien d’une organisation initiatique authentique, qui a seulement subi une dégénérescence ; le début de cette dégénérescence, c’est, comme nous l’avons dit souvent, la transformation de la Maçonnerie opérative en Maçonnerie spéculative, mais on ne peut parler ici de discontinuité : même s’il y eut « schisme », la filiation n’est pas interrompue pour cela et demeure légitime malgré tout ; la Maçonnerie n’est pas une organisation fondée au début du XVIIIe siècle, et, au surplus, l’incompréhension de ses adhérents et même de ses dirigeants n’altère en rien la valeur propre des rites et des symboles dont elle demeure la dépositaire. »
Comptes rendus d’articles de revues, Juin 1937
FM4Les deux extraits qui suivent complètent le précédent en évoquant les influences multiples et d’origines diverses de la Maçonnerie.
« Le Grand Lodge Bulletin d’Iowa (n° de septembre) donne une étude sur le symbolisme de la lettre G » […] « Mais la vérité est que la lettre G peut avoir plus d’une origine, de même qu’elle a incontestablement plus d’un sens ; et la Maçonnerie elle-même a-t-elle une origine unique, ou n’a-t-elle pas plutôt recueilli, dès le moyen âge, l’héritage de multiples organisations antérieures ? »
Comptes rendus d’articles de revues, Décembre 1932
FM3
« Dans le Symbolisme (numéro de décembre), sous le titre Le Plagiat des Religions, Albert Lantoine envisage les ressemblances qui existent entre le symbolisme des diverses religions, y compris le Christianisme, celui de la Maçonnerie et celui des initiations antiques ; il n’y a pas lieu de s’étonner, dit-il, de ces similitudes qui procèdent, non du plagiat volontaire, mais d’une concordance inévitable ; cela est exact, mais il faudrait aller encore plus loin en ce sens, et il a le tort de méconnaître la filiation réelle, et non pas seulement « livresque » ou « idéale », qui existe entre les différentes formes traditionnelles, sous leur double aspect exotérique, dont la religion est un cas particulier, et ésotérique ou initiatique ; il ne s’agit point là d’« emprunts », bien entendu, mais des liens qui rattachent toute tradition authentique et légitime à une seule et même tradition primordiale. »
Comptes rendus d’articles de revues, Février 1938
  • Composition de l’ancienne maçonnerie opérative
Un court passage où René Guénon, répondant à un article d’Alfred Dodd paru dans le Masonic Light (numéro de décembre l949), survole la question de la composition des loges dans l’ancienne Maçonnerie opérative.
« Passons sur ses remarques concernant les « ouvriers illettrés » dont se serait composée exclusivement l’ancienne Maçonnerie opérative, alors que, en réalité, celle-ci « accepta » toujours des membres qui n’étaient ni ouvriers ni illettrés (dans chacune de ses Loges, il y avait tout au moins obligatoirement un ecclésiastique et un médecin) ; de plus, en quoi le fait de ne savoir ni lire ni écrire (ce qui, entendu littéralement et non symboliquement, est sans aucune importance au point de vue initiatique) peut-il bien empêcher d’apprendre et de pratiquer un rituel qui, précisément, ne devait jamais être confié à l’écriture ? »
Comptes rendus d’articles de revues, Juillet-août 1950
  • Divergences internes
Extrait du commentaire d’un article paru dans la « Revue Internationale des Sociétés Secrètes» (numéro du 15 juin) sur les divergences entre les différentes loges.
« En tout cas, pour ce qui est de l’affirmation qu’il n’y a jamais eu de Maçonnerie « jacobite » ou « orangiste », mais qu’il y a toujours eu « la Maçonnerie » purement et simplement, rien ne saurait être plus faux ; à partir de 1717, il n’y a jamais eu, au contraire, que de multiples organisations maçonniques de tendances fort divergentes, et les actuels différents de la Maçonnerie « latine » et de la Maçonnerie « anglo-saxonne », pour ne prendre que l’exemple le plus manifeste, montrent bien que rien n’est changé à cet égard depuis le XVIIIe siècle ! »
Comptes rendus d’articles de revues, Octobre 1938
  • Pour renouer le lien Traditionnel
Pour terminer cette première partie, encore un extrait tiré du commentaire d’un article intitulé « L’Infidélité des Francs-Maçons » paru dans la revue « Mercure de France » numéro du 15 juillet 1935, où René Guénon constate l’incompétence des Maçons actuels et donne une esquisse de ce que pourraient être les bases stratégiques d’un redressement.
« Le véritable remède à la dégénérescence actuelle de la Maçonnerie, et sans doute le seul, serait tout autre : ce serait, à supposer que la chose soit encore possible, de changer la mentalité des Maçons, ou tout au moins de ceux d’entre eux qui sont capables de comprendre leur propre initiation, mais à qui, il faut bien le dire, l’occasion n’en a pas été donnée jusqu’ici ; leur nombre importerait peu d’ailleurs, car, en présence d’un travail sérieux et réellement initiatique, les éléments « non-qualifiés » s’élimineraient bientôt d’eux-mêmes ; et avec eux disparaîtraient aussi, par la force même des choses, ces agents de la « contre-initiation » au rôle desquels nous avons fait allusion dans le passage du Théosophisme qui est cité à la fin de l’article, car rien ne pourrait plus donner prise à leur action. Pour opérer « un redressement de la Maçonnerie dans le sens traditionnel », il ne s’agit pas de « viser la lune », quoi qu’en dise « Inturbidus », ni de bâtir dans les nuées ; il s’agirait seulement d’utiliser les possibilités dont on dispose, si réduites qu’elles puissent être pour commencer ; mais, à une époque comme la nôtre, qui osera entreprendre une pareille œuvre ? »


Textile : ces vêtements qui nous intoxiquent


Par Nolwenn Weiler
Combien de molécules chimiques dans votre pull, pantalon ou tee-shirt ? Combien de substances interdites ou jugées dangereuses pour la santé ? Les 80 milliards de vêtements fabriqués dans le monde chaque année regorgent de produits chimiques. Pour les rendre si colorés, si brillants, si faciles à repasser et si bon marché : des perturbateurs endocriniens, métaux lourds ou nano-matériaux, qui empoisonnent travailleurs du textile et consommateurs, et se diffusent dans l’environnement. Enquête sur ces vêtements qui nous rendent malades.
A l’automne dernier, quelques heures après avoir enfilé une jupe et un tee-shirt neufs, une fillette de quatre ans a vu des boutons apparaître sur sa peau, aux endroits de contact avec les vêtements.
Les petits points rouges se sont rapidement étendus au reste du corps. Son visage s’est mis à gonfler. Le personnel soignant qui s’est occupé de l’enfant a d’abord soupçonné le diméthylfumarate (DMFu), un anti-fongique qui avait défrayé la chronique en 2008 et 2009 suite à l’intoxication d’une centaine de personnes, via des fauteuils. Le biocide a finalement été mis hors de cause. Quelle substance a pu provoquer de telles réactions ? Le choix est malheureusement très vaste.
Nos vêtements regorgent de molécules chimiques, dont certaines très nocives pour la santé.
Mais le secteur de la confection a du mal à s’en passer. Prenons le formaldéhyde : classé dans les « substances cancérogènes avérées pour l’homme » par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), il est souvent présent dans les vêtements synthétiques, qu’il contribue à rendre infroissables, résistants et hydrofuges. Il fixe aussi les colorants : grâce à lui, pulls, jupes, et chaussettes qui ne décolorent pas à la première lessive. Problème : très volatile, le formaldéhyde provoque des irritations des yeux et des voies respiratoires, et accroît le risque de pathologies asthmatiques et de sensibilisations allergiques, même à faible dose.
Des perturbateurs endocriniens en pagaille
Derrière la mention « sans repassage », une autre molécule : les composés perfluorés (PFC), telles que les fibres téflon. Grâce à ces tensio-actifs, les graisses et l’humidité pénètrent plus difficilement dans les fibres. Et les vêtements sont plus faciles à nettoyer et à repasser. Ces composés merveilleux, qui peuplent nos gore-tex sont malheureusement des perturbateurs endocriniens, provoquant problèmes d’infertilité ou de développement, cancers, déficits immunitaires ou perturbations du développement neurologique. De nombreux textiles contiennent par ailleurs des retardateurs de flammes [1]. Pour éviter qu’ils ne prennent feu rapidement, les articles sont traités avec un mélange de substances, regroupées sous le nom de polybromodiphényléthers (ou PBDE).
Une fois passées dans le corps humain, on retrouve ces substances chimiques persistantes jusque dans le sang des cordons ombilicaux [2] .
Elles altèrent l’attention, la mémoire, l’apprentissage et le comportement des animaux de laboratoire, même à des doses minimes ! Certaines de ces substances, présentes dans les vêtements de nuit (mais aussi matelas, fauteuils et rideaux) sont des perturbateurs endocriniens. Et n’oublions pas les métaux lourds, qui permettent de faire briller les vêtements et de les teindre efficacement. Ou encore les nano-matériaux, notamment le nano-argent, qui élimine efficacement les microbes. Et que l’on retrouve dans les chaussettes ou vêtements de sport, à cause de leurs propriétés anti-tâches et anti-odeurs, alors même que l’on ignore les effets sanitaires réels de ces nouvelles technologies.

La suite ici

L’écho


Un père et son fils se promenaient en montagne.
Soudain, le fils tombe, se fait mal et crie : « AAAhhhhhhhhhhh !!! »
À sa grande surprise,
il entend une voix qui répète, dans la montagne : « AAAhhhhhhhhhhh !!! »
Curieux, il demande :
« Qui es-tu ? » Il reçoit pour toute réponse : « Qui es-tu ? »
Agacé par cette réponse, il crie : « Peureux ! » Et entend : « Peureux ! »
Alors il regarde son père et demande : « Qu’est-ce qui se passe, Papa ? »
Le père sourit et répond : « Mon fils, écoute bien, maintenant. »
Et il crie vers la montagne : « Je t’admire ! » La voix répond : « Je t’admire ! »
Il crie encore : « Tu es un champion ! » La voix répond : « Tu es un champion ! »
Le garçon est surpris mais ne comprend toujours pas.
Alors le père explique : « Les gens le nomment ÉCHO, mais c’est en fait la VIE. Cela te renvoie tout ce que tu dis ou fais. Notre vie est simplement le reflet de nos actions.
Si tu veux plus d’amour dans le monde, commence par en avoir plus dans ton cœur.
Si tu veux que ton équipe soit plus performante, commence par être plus performant.
Cela marche pour tout dans notre vie.
La vie te rendra tout ce que tu lui donneras. »
Source inconnue
Qu’avez-vous l’habitude de lancer à la vie pour qu’elle vous le retourne  tel un miroir qui reflète votre vibration intérieure ? Croyez-vous qu’en envoyant de l’amour vous puissiez recevoir des insultes ou de la haine ?
Si c’est le cas, allez-voir quelle est la partie inconsciente qui est pleine de haine ou d’insultes, et qu’il est bon de libérer et remplacer par du respect et de la politesse…
Le hasard n’existe pas, tout est loi et résonance.

 Le Jardin de Joeliah

L'esclavage moderne

affiche_canada_traite_0

Dans un monde où 1% de la population possède 40% de la richesse de la planète, dans un monde où 34.000 enfants meurent chaque jour de pauvreté et de maladies évitables et où 50% de la population mondiale vit avec moins de deux dollars par jour.

Une chose est clair : Quelque chose tourne très mal...

Vulgarisation des procédés de création d'argent par la banque centrale américaine - la Réserve Fédérale - Où comment l'argent est crée à partir de dette et pourquoi il est virtuellement impossible de s'en débarrasser...

http://rustyjames.canalblog.com/

Débarrassons-nous de l'argent !



Le système mis en place par la cabale est un piège, une prison ayant pour but de mettre en esclavage les habitants de notre planète. Ils ont inventé l'argent. Cet argent est utilisé pour tout acheter … ce qui est matériel : des autos, des maisons, des vêtements, de la nourriture, des vacances, des bijoux et tout ce qui ne l’est pas : l'amour, le bonheur, la fierté...

NOUS SAVONS que l'argent de papier est sans valeur, sans signification et que c'est un piège. NOUS VOULONS nous libérer de cette prison qu'ils ont créée. Alors FAISONS-LE.

Parlons de ce que l'on peut FAIRE maintenant. Supposons que NESARA n'existe pas, ni les fonds de prospérité etc. Le moment présent est notre place actuelle dans le temps, notre situation actuelle à ce moment même. MAINTENANT. Que peut-on faire pour s'évader de cette prison ?

La première chose à faire, selon moi, est de les blesser où cela fait le plus mal : leur portefeuille.

Leur « argent » est leur pouvoir, leur seul pouvoir. Sans « argent », ils n'ont rien et ils ne sont rien. Vous voulez vous libérer ? Alors commencez par vous débarrasser de leur « argent ».

 Croyez-le ou non, il y a de nombreuses communautés et des comtés aux États-Unis qui ont créé leur propre monnaie. Il y a de très nombreuses communautés, partout dans le monde, qui sont revenus au système du troc.

Cela ne signifie pas de faire table rase. Vous pouvez commencer par quelque chose de  petit et évoluer vers votre but.
Tout le monde a des talents, tout le monde a des habilités, chacun peut faire quelque chose.

Pouvez-vous...

Pelleter une allée ?
Tondre un gazon ?
Promener un chien ?
Prendre soin d'un enfant ?
Nettoyer ?
Cuisiner ?
Réparer ?

Pouvez-vous .....

Faire une coupe de cheveux ?
Tricoter des mitaines ( des moufles )?
Coudre un bouton ?

Créer un site Web ?
Réparer un ordinateur ?
Construire un perron ?

Faire du pain ?
Réparer une auto ?
Lire ?

Il y a beaucoup de gens qui ont besoin de ces choses et peut-être peuvent-ils faire quelque chose pour vous, en retour … ou  peut-être ont-ils quelque chose qu’ils peuvent vous donner en retour …

Il y a trois ans, lorsque nous sommes revenus du Congo, j'étais enceinte (c'est pour cette raison que je suis revenue au Canada... Je ne voulais pas donner naissance à mon enfant au Congo) et j'étais seule avec trois jeunes enfants. La dame qui habitait au-dessus de moi a pris soin de mon plus jeune fils, pendant que j'amenais les filles à l'école. Je l'ai payé avec le pain frais que je faisais, à tous les deux jours. Le fils de mon voisin a pelleté mon trottoir et je l'ai payé en chocolat chaud (fait à la maison bien sûr, avec des guimauves). Lorsque mon mari est revenu d'Afrique, il a réparé la toilette d'un ami et cet ami a fait un acte notarié pour nous. Lorsque notre voisin a réparé un pneu de notre camionnette, mon mari l'a aidé à installer une nouvelle fenêtre dans sa cuisine
J'ai la capacité de guérir les maux de tête et les migraines. J'ai des amis qui viennent me voir lorsqu'ils ont besoin de mon aide et en retour, ils apportent un casse-croûte, des fournitures scolaires pour les enfants, etc. Un de nos amis prend soin des chats de son voisin, de temps en temps, et est payé avec des oeufs frais. Un autre ami va faire faire de l'exercice à des chevaux et obtient en retour une location gratuite dans un chalet, situé sur le terrain de l'éleveur de chevaux. Un autre de mes amis, travaillant dans le milieu de la construction, avait besoin d'une auto, il a rencontré quelqu'un qui avait une auto à vendre, mais avait besoin de faire rénover sa salle de bains. Et voilà ! Une salle de bains rénovée, une auto. Marché conclu !

Ce n'est PAS quelque chose de nouveau ! C'est la façon dont les choses se font depuis des centenaires. C'est ce que les corporations ont assassiné : la COMMUNAUTÉ !

DIVISER. DIVISER. DIVISER. DIVISER. DIVISER.

Garder les gens séparés pour qu'ils ne puissent se fier sur personne, qu'il n'y ait aucune communauté pour les soutenir.

Unifiés,  nous nous tenons debout, divisés nous tombons. Cela a toujours fait partie de leur plan.

Si vous voulez faire quelque chose, pourquoi ne pas commencer dans votre propre communauté ? Même les gens qui ne sont pas éveillés SAVENT que quelque chose ne va pas dans notre société, dans nos gouvernements. Même les gens qui dorment encore savent qu'il y a de meilleures façons de gagner sa vie, ils savent que les taxes les tuent. Alors … Organisez quelque chose. Distribuez des circulaires, préparez des rencontres, publiez des affiches.

Organisez un échange de vêtements dans votre voisinage
Organisez un échange de livres.
Et … pourquoi pas … organisez un échange de « travail » !

L'échange et le troc ne sont pas taxables. Frappez-les dans leur portefeuille. Frappez-les fort.

C'est quelque chose que TOUT LE MONDE peut FAIRE. Rassemblez-vous en groupe, trouvez des gens dans votre communauté. Sérieusement.

Vous voulez FAIRE quelque chose ? Alors FAITES-le.

Débarrassons-nous de l'argent, une étape à la fois.


Traduction: La Sphère bleue
site original:  http://removingtheshackles.blogspot.ca/