Avandia : autopsie du plus grand scandale pharmaceutique de tous les temps

Le Washington Post vient de publier un long récapitulatif sur le plus grand scandale pharmaceutique de tous les temps : celui de l'antidiabétique de GSK, l'Avandia (rosiglitazone). Avandia, c'est avant tout une saga. Un combat entre un lanceur d'alerte aguerri, le Professeur Steven Nissen, et l'une des plus puissantes firmes pharmaceutiques mondiales, GlaxoSmithKline. Le 7 décembre 2006, paraîssent dans la plus prestigieuse revue scientifique mondiale, le New England Journal of Medicine (NEJM), les résultats d'une étude comparant l'Avandia à 2 autres antidiabétiques plus anciens. Les résultats de l'étude ADOPT sont magnifiques. Le Vice-Président de GlaxoSmithKline, Lawson Macartney s'enflammait dans les médias : "Avec cette étude clinique internationale, nous avons une preuve flagrante que l'utilisation initiale d'Avandia est plus efficace que des traitements standards"


La presse aurait dû relever que chacun des 11 auteurs de l'étude avait reçu de l'argent de GSK. 4 d'entre eux étaient employés par la firme et en détenaient des actions. Sans préjuger de leur impartialité, lors de l'analyse des données des 4000 patients enrôlés dans cette étude, les auteurs ont superbement ignoré des signaux qui conduiraient quelques années plus tard au retrait du marché européen puis américain de ce médicament : Avandia augmentait le risque d'attaque cardiaque.

Un peu plus tard, les autorités de santé américaines chiffrèrent les dégats de l'Avandia sur le sol américain à 83 000 crises cardiaques et/ou décès.

Ce scandale n'est pas sans rappeler celui du Vioxx de la firme Merck. La communication autour de ce produit s'appuyait aussi sur une grande étude financée par la firme, parue dans le NEJM, et signée de salariés de Merck. 5 ans plus tard, les éditeurs du NEJM réalisaient que les auteurs avaient également ignoré des signaux qui conduirent à 27 000 attaques cardiaques et/ou décès.

L'article du Washington Post s'interroge sur ces grandes études prestigieuses fabriquées, financées et influencées par les firmes pharmaceutiques.


La suite ici: http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/avandia-autopsie-du-plus-grand-126813

Commentaires

Articles les plus consultés