Où et comment résister à l'oppression ?


1)- Financer le moins possible son asservissement :

Dans son quotidien :

-Pratiquer autant que possible l’autonomie existentielle et s’astreindre à des règles élémentaires :

-Ne pas avoir de crédits, ni de dettes ;

-Ne pas gaspiller l’eau et l’électricité ( arriver à s’en passer serait encore mieux !) ;

-Utiliser le téléphone le moins possible ;

-Consommer le moins possible ;

-Produire l’essentiel de ce que l’on désire consommer ;

-Eliminer le superflu, l’inutile, le nocif et le nuisible de sa vie ;

-Rester indifférent aux modes et aux sirènes publicitaires ;

-Ne pas avoir de voiture (vache à lait du Système !) ;

-Ne pas fumer, ne pas boire de l’alcool ;

-Ne pas manger de la viande (inutile au « bien-vivre »,  mode de vie caduque, nuisible à la santé de l’homme et à la planète ; source de profit du Système) ;

-« Investir » dans un bout de terrain isolé et construire sa maison (matériaux de récupération ou à trouver sur place) ;

-Constituer des réseaux de solidarités solides ;

-S’entourer de Compagnons éprouvés ;

-Ne compter avant tout que sur soi-même ;

-Être méfiant en tout et à l’égard de tout (sans pour autant sombrer dans la paranoïa) ;

-Être solidaire de ses Compagnons en toutes circonstances (au moins par réalisme et instinct de survie !) ;

-« Investir » des villages et constituer des villages autonomes (libérés de fait).

Je ne préconise évidemment pas des « règles monastiques » ; de vivre dans la misère ; mais des petites règles élémentaires de discipline de vie, voire de survie, accessibles à tous les êtres pensants, désirant être et demeurer libres ; autant que cela se puisse encore.

2)- Informer, Témoigner et réclamer des comptes :
Chacun à son niveau et selon ses moyens et possibilités :

-Fuir comme la peste toutes les manifestations organisées par les fausses oppositions.
Elles n’ont pas d’autre but que d’encadrer, contenir, détourner, dénaturer, tromper, fliquer et détourner l’attention sur les véritables oppresseurs et exploiteurs.
Elles sont des pertes de temps, des illusions visant à renforcer, à aménager et à faire perdurer le Système.

Ce sont les polices du Système.

-Prendre conscience que les « Droits de l’homme », la « démocratie » ; le « droit », l’ « état de droit », « l’antiracisme » ; « la liberté », « l’égalité », « la liberté d’expression », « la justice » ne sont que des impostures et que nous sommes sous l’un des pires régimes totalitaires, qui a la particularité de ce parer de ces « vertus » pour en violer régulièrement les principes ;

-Se préparer à la fin de l’Internet libre ;
Inventer, réinventer, détourner, utiliser, investir, multiplier tous les moyens, lieux et supports possibles nécessaires à la diffusion de l’Information et de nos témoignages contre l’oppression et la répression : autocollants, cartes postales, œuvres artistiques ; expositions, calligraphie, théâtre de rue, réunions, cassettes-radio, tee-shirts, parapluies…

Il y a lieu de s’inspirer, d’améliorer et d’adapter les méthodes utilisées, jadis, par « les folles de mai » en Argentine, aux circonstances et nécessités présentes, devant les Palais des maîtres et les instances internationales.

Daniel Milan


Commentaires

Articles les plus consultés